The Voice : dix ans de silence

Musique

Eddy Przybylski

Publié le

The Voice : dix ans de silence
© D.R.

Frank Sinatra ne fait pas l'objet du même culte que Presley ou Lennon

BRUXELLES Frank Sinatra est étrangement absent des programmes télé, dix ans après sa mort, alors qu'en août dernier, Elvis Presley fut tellement présent pour les trente ans de sa disparition et, en mars, Claude François de même. Tout au plus, The Voice eut droit à un hommage des services postaux américains qui viennent d'éditer un timbre à son effigie et, par ailleurs, WarnerMusic sort deux CD : Nothing but the best, avec 22 titres dont Fly me to the moon, Strangers in the night, Something stupid (en duo avec sa fille Nancy Sinatra) et My Way; l'autre CD est un live, Sinatra in concert in Royal Festival Hall. Avec une introduction par la princesse Grace de Monaco.

Sinatra avait 82 ans, lorsqu'il nous a quittés, ce 14 mai 1998, victime d'un arrêt cardiaque, mais aussi de lourds ennuis de santé à répétition qu'il traînait depuis une dizaine d'années et qui lui avaient valu de nombreux séjours à l'hôpital.

Il laissait à sa quatrième épouse, Barbara (ils s'étaient mariés le 11 juillet 1976 et elle fut à ses côtés jusqu'au bout) et à ses trois enfants, Tina, Frank Jr et Nancy, une fortune évaluée à 200 millions de dollars. La mère de ses trois enfants, Nancy Barbato, qui fut aussi sa première épouse, n'était pas oubliée.

Aujourd'hui, Frank Sinatra repose dans le Desert Memorial Park de Palm Springs, en Californie, où ses parents sont enterrés également. Sa mère, pourtant, n'avait jamais voulu quitter le quartier new yorkais de Hoboken où le chanteur est né le 12 décembre 1915. Nous sommes ici à vingt minutes de Manhattan, sur l'autre rive du fleuve Hudson. La maison d'enfance, au 415 de Monroe Street, a été détruite par un incendie. Une plaque du souvenir a été fixée à l'adresse. Il reste par contre, à Hoboken, quelques bistrots comme le Leo's Grandevous bar, tapissés de photos de l'enfant du pays. Et quelques vieux pour vous raconter que, sa vie durant, Sinatra a fait venir par avion un pain fait à Hoboken, un pain italien spécial.

Le premier Sinatra arrivé à Hoboken fut le grand-père de Frank. Il avait quitté la petite ville sicilienne de Lercara-Fridi. Sa cousine, Francesca Sinatra, quittera Lercara de nombreuses années plus tard pour venir en Belgique y rejoindre sa fille, Maria. Qui est la maman du chanteur Mario Barravecchia. Le monde de la chanson est petit.

Mais le seul musicien belge à avoir travaillé avec Sinatra fut Toots Thielemans. "Je n'ai fait que de toutes petites choses pour un disque, à la demande de Quincy Jones. Je devais participer à tout un album. Je m'y étais beaucoup préparé. Puis le projet fut annulé en dernière minute. J'en ai été tellement déçu que j'en ai fait un zona." Par contre, Toots a vu Sinatra travailler en studio : "Tout le monde tremblait devant lui, tant on le savait perfectionniste. Lui considérait cela comme normal dans la mesure où il était entouré des meilleurs techniciens et des meilleurs musiciens du monde." En Belgique, ses derniers concerts furent donnés à Forest National en 1975 et au SportPaleis d'Anvers en 1991, où il avait son fils comme chef d'orchestre.



© La Dernière Heure 2008

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info