"Il y a eu l’Eurovision sans l’avoir, glisse celui qui sortira un nouvel album - où il essayera de chanter en français - en 2022. J’ai été sélectionné puis cela ne s’est pas fait à cause du Covid. Ce fut très furtif." Ce qui n’a pas empêché les critiques, malgré le fait qu’il avait modifié son titre. "Elles ne m’ont pas affecté plus que ça, assure-t-il. Je comprends que quand on expose un mec que personne ne connaît, qu’on le met sur la Tour Eiffel, c’est aussi tendre la perche aux critiques tant positives que négatives. Je le savais car on critique toujours les personnes fortement exposées…" Tom Leeb n’y voit pas un avant et un après Eurovision pour autant. "Je suis resté le même mais ce n’est pas plus mal de l’avoir loupé finalement, conclut celui qui est en couple avec l’actrice Constance Labbé (Camping Paradis, Traqués, Balthazar). Car plus on avançait dans l’histoire, moins je le sentais. Ce n’était pas du tout pour moi. C’est une compétition et un univers très particulier et qui ne me correspondait pas vraiment. Par envie d’être exposé, je l’ai fait mais ça m’a aussi donné une leçon. Dans ce métier, il ne faut pas s’exposer à tout prix ou faire les choses pour être vu mais simplement faire les choses qu’on aime. Bref, au final, je suis chanceux de ne pas l’avoir fait."