Il est des heureux hasards. Comme celui, par exemple, qui a permis de retrouver "Deux sortes d’hommes", l’inédit de Johnny Hallyday que l’on retrouve dans la BO d‘À nos promesses, le documentaire consacré au dernier road trip américain du rocker, commercialisé ce vendredi. Bertrand Lamblot, directeur artistique chez Warner, et tous les autres membres de la tribu du Taulier ou de la maison de disques, avaient oublié l’existence de ce titre. Il aura fallu un concours de circonstances pour qu’il soit retrouvé sur les disques durs des enregistrements de l’album Rester vivant. Elle attendait là Pour le plus grand plaisir des fans, évidemment.

C’est aussi un heureux hasard qui a conduit à la découverte de cet autre inédit signé Daniel Balavoine et qui s’invite sur l’intégrale du chanteur proposée à l’occasion des 35 ans de sa disparition. Un coffret richement garni avec pas moins de 16 CD remasterisés sous la supervision d’Andy Scott, l’ingénieur du son historique du chanteur, agrémenté d’un livret de 48 pages avec son lot de photos inédites, d’un live enregistré en juin 1982 au Palais de Sports de Paris et de la BO du film Alors… heureux ? de Claude Barrois, pour la première fois disponible en CD.

© REPORTERS

S’y glisse aussi un inédit complètement oublié depuis des décennies. Intitulé "J’étais devenu un homme", il a été enregistré en 1977, Les aventures de Simon et Gunther…, le deuxième album de Daniel Balavoine. On y entend le chanteur raconter un lynchage violent dont l’issue ne laisse aucun doute, le tout accompagné à la guitare acoustique. Cette ballade-folk n’avait pas été finalisée puisqu’elle n’a finalement pas été retenue pour figurer sur le disque original. C’est en numérisant les bandes originales des sessions studio que ce onzième titre enregistré à l’époque a refait surface, à la grande surprise de l’équipe en charge du projet.


L’intégrale sera commercialisée le 4 décembre, quelques jours avant le 35e anniversaire de la mort du chanteur disparu dans un accident d’hélicoptère, le 14 janvier 1986, en marge du rallye Paris-Dakar.

© PHOTONEWS

© Belga