On vous en parlait il y a pile un mois de cette action solidaire envers le secteur de la musique live qui est à l'arrêt depuis bientôt un an. L'idée à la base de "Lights for Live" était simple. " Nous avons vendu le premier Sportpaleis de l'année en réservant un siège virtuel pour 2 euros, se réjouit le communiqué de presse de l'événement dont le but était de remplir les 20.000 sièges de la salle de concerts anversoise. Grâce au soutien enthousiaste de près de 5 000 fans de musique qui ont réservé une ou plusieurs places virtuelles, le Sportpaleis a affiché complet. La capacité de la salle a même dû être augmentée temporairement pour pouvoir continuer à vendre des sièges. Plus de 50 000 euros ont été collectés pour le fonds de soutien du secteur de la musique LIVE2020."

Soutien des artistes et des fans

Hier après-midi donc, jour de Saint Valentin, une bougie symbolique a été allumée sur chaque siège du Sportpaleis. "L'immense mer de lumière a créée un sentiment de chaleur intense et symbolise l'espoir du secteur de la musique live de pouvoir redémarrer à partir de mi-mars", détaille le communiqué.

"Lights for Live" a donc pu compter sur le soutien de ceux qui considèrent le Sportpaleis comme leur seconde maison. "C'est formidable de voir tant de personnes manifester leur solidarité avec le secteur de la musique live par le biais de cette action", a déclaré Koen Wauters (du groupe Clouseau) avec enthousiasme après "Lights for Live". "On sent que les gens commencent à se réjouir à nouveau des concerts. C'est quelque chose qui me manque beaucoup en ce moment".

Une présence chaleureuse dans la salle

Le musicien-compositeur Miguel Wiels est également venu donner un coup de main à l'action "Lights for Live" hier. "Je deviens vraiment silencieux à cause de tant de lumière et de chaleur", dit le pianiste. "Cela semble étrange, mais même si personne n'est là, on sent une sorte de présence de la part du public. Il faut espérer que d'autres actions de ce type suivront, afin qu'ensemble nous puissions mener le secteur de la musique à travers cette crise et que nous puissions prendre un nouveau départ plus ou moins indemne".

A l'instar de Koen Wauters et Miguel Wiels, le chanteur et acteur néerlandophone Niels Destadsbader rappelle l'importance de jouer un concert en présence d'un Sportpaleis plein et délirant. "Je dois dire que c'est un double sentiment que d'être ici aujourd'hui. D'une part, cela me rend un peu malheureux de voir cette belle salle de concert vide, surtout parce que je sais par expérience que c'est - dans d'autres circonstances - un endroit incroyablement magique. Mais d'un autre côté, je suis très heureux du soutien de mes fans et de tous ceux qui soutiennent et s'intéressent à la musique".