Il n'a fallu que quelques heures pour que les 180.000 billets de la dixième édition de Tomorrowland ne s'écoulent comme des petits pains. Alors qu'il n'était qu'un petit festival local il y a quelques années, Tomorrowland est devenu un véritable phénomène de mode.

Malgré la réussite totale de l'édition belge, Michael et Manu Beers, les organisateurs du festival, ont encore faim de succès. Après avoir organisé un TomorrowWorld qui a accueilli 150.000 visiteurs dans le petit village de Chattahoochee Hills, en Géorgie, les promoteurs du festival cherchent de nouveaux lieux où développer leur concept.

Selon De Tijd, la société ID&T étudie actuellement l'idée d'implanter leur temple de l'électro au Brésil. "Nous faisons des recherches dans différents pays sur différents continents pour une expansion internationale", déclare la porte-parole Debby Wilmsen au quotidien néerlandophone. "Un calendrier est impossible à donner. Un bon emplacement et un bon contact avec une équipe locale sont des conditions nécessaires. Pour l'instant, l'accent est mis sur la dixième édition à Boom et sur la deuxième édition de Tomorrowwolrd ".