Le chanteur se produisait en live sur Facebook depuis sa cuisine quand son épouse a débarqué pour préparer le repas.

Vivre confiné peut-être bien moins facile qu’il n’y paraît. Outre lutter pour rompre l’ennui qui peut rapidement s’installer et se prémunir tant que faire se peut des conséquences psychologiques de l’isolement, cela nécessite aussi de bien communiquer avec ses proches. Demandez-le à Raphaël, il en sait quelque chose.

Tandis qu’il se proposait un live musical dimanche, on comprend que quelqu’un s’invite dans la pièce. “Là, je suis en direct. Je fais un truc sur Facebook. Arrête de m’interrompre”, dit le chanteur à son épouse en tentant de reprendre sa chanson. La réponse de celle-ci fuse : “Ouais mais c’est pas une heure ! T’es dans la cuisine, je vais faire à bouffer !” Sourire embarrassé de l’intéressé qui dit qu’il n’en a pas pour longtemps.


Le chanteur n'est pas au bout de ses peines. Un peu plus tard, c'est son fils qui remet le couvert : “Mais pourquoi tu parles tout seul ?”. “Je parle tout seul, c’est comme ça. Je perds la raison, c’est le confinement.” Loin de se démonter, l'enfant insiste : “Tu parles à qui, là ? […] Tu imagines qu’il y a quelqu’un ?” “Exactement. Parce que ça me fait du bien”, répond Raphaël qui reprend une fois de plus sa guitare.


Et quand il n'y en a plus, il y en a encore. Ce sont finalement femme et enfant qui se liguent contre lui...


Une “scène de ménage” très drôle qui doit parler à la plupart d’entre nous au fil des jours qui passent. C’est Camille Crosnier, journaliste de France Inter, qui a mis le doigt sur cette petite pépite de la vie en confinement.