Les chants de Noël de Barbara Hendricks ont conquis les Liégeois

LIÈGE Qui d'autre que Barbara Hendricks pouvait mieux chanter Noël, avec tout ce que cette fête représente la paix, l'amour, le partage ? Personne.

Parce que la grande dame, superbe soprano, est également une ardente défenderesse de la dignité humaine, elle qui, depuis 1987, travaille activement pour le Haut Commissariat des Nations Unies et qui, en 98, a créé la fondation Barbara Hendricks Pour la Paix et la Réconciliation. Entre autres.

D'ailleurs, vendredi soir sur les planches du Forum de Liège, l'Américaine devenue citoyenne suédoise l'a rappelé au terme de son spectacle: `Le 10 décembre 1948, le conseil de l'Onu proclamait la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme. Et son article premier dit que tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns avec les autres dans un esprit de fraternité.´

Mme Hendricks, toute d'or vêtue, a été très applaudie. Et, malgré une souffrance physique apparente elle boîtait très distinctement , la cantatrice est revenue plusieurs fois saluer son public, un public liégeois qui, encore une fois, n'a pas failli à sa réputation.

Entourée d'une centaine de choristes The Brussels Choral Society et d'une vingtaine de musiciens dirigés par un dynamique Koen Kessels, chef d'orchestre ayant suivi ses études au Conservatoire Royal d'Anvers, la diva s'est peu montrée en première partie, laissant la part belle aux violons et aux cent voix. Ses apparitions, notamment pour interpréter les superbes Panis Angelicus et Ave Maria de Schubert, n'en étaient que plus remarquables.

L'après-entracte, lui, fut presque exclusivement consacré à la tessiture cristalline de Barbara Hendricks. De l'émotion pure, du recueillement. Les yeux fermés, le sourire aux lèvres, le public a savouré avec un plaisir non dissimulé ces instants célestes. Stille Nacht et Minuit Chrétien résonnent. Mme Hendricks brille. Des frissons. `We wish you a merry Christmas´. La voix des anges.

C'est sûr, c'est Noël.