Elle a été accueillie dans un hôpital londonien. Son état est qualifié de stable.

Le Billboard confirme l’information, Marianne Faithfull, 73 ans, a été hospitalisée à Londres. Selon son agent François Ravard, son état est stable et elle répond bien au traitement qui lui est administré. Sur Facebook, une de ses amies, Penny Arcade, a donné des détails supplémentaires venant de l’ex-mari de la chanteuse. Celle-ci pourrait à peine parler et ne serait pas autorisée à recevoir de la visite. “Elle a résisté et survécu à tant de choses dans sa vie, en ce compris le fait d’être MMarianne Faithfull, qu’être vaincue par un virus serait une tragédie”, peut-on lire sur la page Facebook de Penny Arcade.


En 1964, à peine âgée de 17 ans et se produisant dans de petites salles sans prétention, Marianne Faithfull est repérée par Andrew Loog Oldham, manager des Rolling Stones, qui lance sa carrière. Le succès est tout de suite au rendez-vous avec le 45 tours “As Tears Go By” signé Mick Jagger et Keith Richards. La légende veut qu’il s’agisse du premier titre écrit par le tandem… La vie de la jeune britannique vient de basculer. Désormais, elle sera synonyme de “sex, drugs and rock’n’roll”. 

Devenue l’égérie des Rolling Stones, elle est pétrie d’admiration pour le leader du groupe, Brian Jones. C’est la compagne de ce dernier qui initiera Marianne Faithull aux drogues. Douces pour commencer, nettement plus dures par la suite, lorsqu’elle sera en couple avec Mick Jagger jusqu’au début des années 70. Avec à la clé des overdoses et des comas. Elle se retrouve quasiment SDF dans les rues de Soho, aidées par le services sociaux. Elle ne sort de la spirale infernale qu'en 1979 avec l'album Broken English.

Étant donné ce qu'elle a traversé, il n'y a rien d’’étonnant à la voir signer un titre comme “Sister Morphine”. Il sera cependant très vite retiré de la vente car son propos est jugé choquant dans la bouche d’une femme.

© REPORTERS

Son dernier album, Negative Capability, est sorti en 2018.