Victoire de la Musique pour... Amélie Poulain

PARIS Cela faisait plus de quinze ans que le groupe Noir Désir ne s'était plus produit au cours d'une émission de télévision. Son retour sur le petit écran était donc, hier, le grand événement de la soirée des Victoires de la Musique. Jean-Luc Delarue ne s'est pas privé de le dire, de le répéter et de le répéter encore. A la fin de la soirée, on ne pouvait plus l'ignorer.

Dans le catalogue, c'est mieux que la sempiternelle répétition de l'année précédente: ` C'est ça le direct´ qui ponctuait chaque problème technique. Remarquez qu'il y en eut aussi hier soir. Mais groupés au cours du même quart d'heure. Dany et Etienne Daho en firent les frais, mais surtout Gérald de Palmas. Cette émission qui se devrait d'être, techniquement, la plus parfaite de l'année, parce que montée en principe par des gens qui couvrent les grands spectacles tout au long de l'année, ne l'est décidément jamais. Et Daniela Lumbroso d'enchaîner: `C'est quand ça ne marche pas qu'on se rend compte que ça marchait très bien avant...´ On peut voir les choses comme ça.

Traditionnellement, les Victoires de la Musique se déclinent aussi comme une tribune plus ou moins politique. Vainqueurs dans la catégorie Meilleur album rap, le groiupe Saïan Supa Crew a largement abusé de son temps de micro, sous prétexte que, `quand une personne d'une certaine couleur s'exprime, c'est saoûlant pour certains´. Noir Désir aussi s'en est pris au `camarade PDG´ de sa firme de disques, qui est aussi celle de quelques autres artistes à profits, pour lui dire: `Nous sommes tous sur la même planète, mais pas du même monde!´

Il y a aussi d'autres traditions aux Victoires de la Musique. Laurent Voulzy, par exemple. Il est de règle que lorsqu'il sort un album, celui-ci soit sacré album de l'année. De fait, Voulzy fut le premier à être sacré, samedi soir. Il avait déjà eu la meilleure chanson en 1987 avec Belle île en mer et le meilleur album en 1993 pour ce qui était son dernier album en date.

Dès que les Victoires peuvent accueillir Brigitte Fontaine, on ne s'en prive pas. Ce fut également le cas samedi.

Du reste, l'égérie se trouvait dans la liste des cinq... meilleures chanteuses de l'année. En l'en écartant, il reste une intéressante confrontation franco-québecoise dont le résultat n'était pas encore connu... à minuit. Celui du chanteur de l'année non plus. A cette heure, on savait toutefois que Yann Thiersen avait sa Victoire. Amélie Poulain triomphe même ailleurs qu'au cinéma