"Snekerella", sur Disney+ : Quand Cendrillon est un mec accro aux sneakers…

Avec “Sneakerella” Disney + propose une nouvelle version du conte de fées dans laquelle Cendrillon est un ado qui perd une basket lors d’une soirée de gala new-yorkaise.

L.V.
"Snekerella", sur Disney+ : Quand Cendrillon est un mec accro aux sneakers…
©Disney +

Après le décès de sa mère, El (Chosen Jacobs) se retrouve à gérer le magasin de chaussures de sa mère aux côtés de son beau-père et de ses deux beaux-frères qui l’empêchent de vivre son rêve : dessiner et créer des sneakers. Un rêve que Kira King (Lexi Underwood), la fille du roi de la chaussure de sport, pourrait l’aider à réaliser… Les acteurs principaux de “Sneakerella”, comédie musicale réalisée par les studios qui ont imaginé “High School Musical”, se confient sur les enjeux de ce nouveau film pour ados disponible sur Disney + depuis le 13 mai dernier.

"Snekerella", sur Disney+ : Quand Cendrillon est un mec accro aux sneakers…
©Disney +

Qu’est-ce qui vous a le plus séduit dans cette nouvelle version de Cendrillon ?

Lexi Underwood : “En grandissant, je ne parvenais pas à m’identifier aux princesses Disney car aucune d’elles ne me ressemblait physiquement. Du moins, jusqu’à l’arrivée de Tiana, dans “La princesse et la grenouille”, qui reste mon Disney préféré. Aussi, la plupart du temps, dans ces contes de fées, les jeunes filles ont besoin d’être adoubées par un homme pour devenir princesses. Ce que j’aime dans cette version, c’est qu’elle change complètement notre perception des choses puisque Cendrillon est un garçon. J’espère qu’on va réussir à changer les codes et créer de nouveaux modèles pour les générations futures.”

Chosen Jacobs : “De mon côté, j’aime particulièrement le message de ce film : il faut s’aimer soi-même avant de pouvoir aimer quelqu’un d’autre.”

Si on vous avait dit que vous camperiez un jour les personnages principaux d’une nouvelle version d’un conte de fées aussi mythique, vous y auriez cru ?

L.U. : “Non. Absolument pas. Cendrillon était aussi l’un de mes dessins animés préférés quand j’étais petite. J’ai retrouvé un tas de photos sur lesquelles je suis déguisée en Cendrillon. Si on m’avait dit ça il y a quelques années, j’aurais hurlé de joie.”

C.J. : “On est tous façonnés par l’univers de Disney en grandissant. Se dire, qu’à notre tour, nous sommes à l’affiche d’un film qui pourrait devenir un classique pour les enfants d’aujourd’hui… Pincez-moi, je rêve !”

“Sneakerella” est une comédie musicale. Saviez-vous danser et chanter avant de rejoindre le projet ?

C.J. : “J’adore danser mais je n’avais jamais vraiment appris de chorégraphies. Du moins, pas à un tel niveau. Par contre, le chant, c’est ma zone de confort.”

L.U. : “J’ai commencé ma carrière à Broadway quand j’avais 12 ans. Mais, depuis, j’avais quelque peu oublié les codes de la comédie musicale que j’ai pris beaucoup de plaisir à réapprendre. Sur le film, nous avons travaillé avec des professeurs extraordinaires qui nous ont fait répéter et qui nous ont motivé. Pour la première fois, j’ai pu enregistrer un morceau en studio. C’était une expérience incroyable.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be