On vit vraiment à l'époque de la "cancel culture". Plus rien ne trouve grâce aux yeux de certains internautes, et ce sont actuellement les Toons et autres personnages animés qui en font les frais. Après Pépé le Putois, viré de Space Jam: A New Legacy pour avoir "normalisé la culture du viol", Lola Bunny jugée trop sexuée, "comme un mélange de Betty Boop et de Jessica Rabbit" (dixit le réalisateur du film lui-même) ou Speedy Gonzales, à qui il est reproché de "véhiculer des stéréotypes négatifs sur la communauté mexicaine", c'est au tour d'une autre figure emblématique du divertissement satirique de se retrouver sur le grill.

Estimant que Pépé le Putois n'est pas le seul à pratiquer le harcèlement sexuel, de nombreux internautes réclament désormais le départ de Miss Piggy du Muppet Show. Il lui est reproché de se montrer exagérément pressante envers son "Kermitou" alors qu'il est évident que les sentiments ne sont pas partagés, ce qu'il ne manque jamais d'affirmer d'ailleurs. Beaucoup s'étonnent qu'elle ne subisse donc pas la même sanction.

Un argument qui semble avoir fait mouche auprès de pas mal de monde. Au point de voir naître sur Tweeter un hashtag poussant à éradiquer tous les Toons qui auraient pu avoir un comportement dérangeant, #CancelACartoonCharacter. Certains l'abordent avec un humour volontairement absurde (Steve McQueen roule sans permis dans Cars, Patrick Étoile de mer qui aurait au moins tué une personne dans Bob l'éponge, son permis de pêche faisant foi...), bien d'autres en profitent pour dénoncer les agissements de personnages qui leur ont déplu durant leur enfance. 

S'il fallait suivre ces derniers, on pourrait supprimer définitivement la plupart des dessins animés. Mais qu'en pensent les enfants des adeptes de la "cancel culture" ?