Le 11 septembre, l’élection de Donald Trump ou encore la pandémie de Covid-19, les créateurs de la série animée américaine ont souvent donné l’impression d’avoir une boule de cristal dans leurs crayons. Et 2021 ne semble pas avoir échappé à la règle pour les scénaristes de la famille d’Homer Simpson. D’autres prédictions se sont en effet produites. À commencer par l’une des images les plus marquantes de l’année : l’assaut du Capitole à Washington, le 6 janvier 2021, par les partisans de Donald Trump qui refusaient l’issue du vote présidentiel. Des émeutes imaginées par les Simpsons à deux reprises. Dans l’épisode Simpson Horror Show XXXII, diffusé en novembre 2020, où l’on pouvait voir les images - datées du 20 janvier 2021, jour où Joe Biden a pris ses fonctions - d’un monde apocalyptique. Sans oublier un Homer qui oublie de voter ou un vieillard qui estime le mériter après avoir "voté pour Kanye West". Mais aussi dans un épisode de 1996 baptisé Le Jour où la violence s’est éteinte où un certain nombre de personnages prennent d’assaut le Capitole avec des armes et des bombes.

Pour cette année, les Simpsons avaient également prédit l’investiture de Biden - à la suite de la pandémie - commentée par Tom Hanks. Dans une scène du film Les Simpson sorti en 2007, la star prononce en effet un discours à l’intention du pays et après que Springfield a été placé sous un dôme de verre. "Le gouvernement américain a perdu sa crédibilité, alors il m’emprunte." Mieux encore : la série avait même prédit la tenue de Kamala Harris , qui prêtait serment comme première femme vice-présidente, lors de cette Inauguration Day. En effet, son costume violet et collier de perles ressemblaient fortement à ceux portés par Lisa lorsqu’elle a prêté serment en tant que présidente dans l’épisode Les Simpson dans 30 ans. Un épisode qui avait anticipé la dette nationale US. "Comme vous le savez, nous avons hérité d’une sacrée crise budgétaire du président Trump", dixit Lisa Simpson.

Enfin, lorsque l’homme d’affaires Richard Branson s’est envolé dans l’espace à bord du VSS Unity en juillet dernier, ce fait réel ressemble à une scène d’un épisode de 2014, La guerre de l’art. Le faussaire Klaus Ziegler y déclare à Lisa que ses "faux donnent du plaisir aux gens du monde entier" avant de pointer des personnes regardant des œuvres d’art… dont un certain Richard Branson appréciant un tableau depuis un vaisseau spatial.