Souvenez-vous de cette époque bénie où vous pouviez vous rendre au cinéma. Il n'était pas rare de découvrir, devant le fronton des salles, que le film pour lequel vous vous étiez déplacé avait quitté précipitamment l'affiche. Cela engendrait une frustration que doivent ressentir, aujourd'hui, certains abonnés de Netflix.

Selon le site Deadline, la plateforme de streaming a décidé de ne pas donner suite à la série Les Irréguliers de Baker Street, un spin-off plus "jeune" et fantastique des aventures de Sherlock Holmes. Les adolescents des quartiers pauvres de Londres, qui assistaient le Dr Watson dans ses enquêtes les plus sordides, étaient pourtant entré dans le top 10 de Netflix aux USA et auraient même, selon les études Nielsen, battu la série événement de Disney+, Falcon and the Winter Soldier, en terme de visionnage (643 millions de minutes contre 628 millions pour les super-héros).

La décision peut donc surprendre. Et Netflix ne l'a pas commentée. Mais on peut imaginer que les chiffres n'étaient pas à la hauteur des attentes ou des investissements (les reconstitutions historiques coûtent cher), surtout en comparaison d'un autre spin-off qui a cartonné, Enola Holmes. Or, les plateformes ne sont pas plus des œuvres philanthropiques que les grands studios hollywoodiens.