Les producteurs de la série Obi-Wan Kenobi, sur Disney+, sont de petits cachottiers.

Depuis des mois, ils ont axé leur promotion sur le retour d’Ewan McGregor en vieux maître Jedi (voire en grand-père, si on en croit l’insolente jeune Leia Organa…) et d’Hayden Christensen sous la cape désormais noire d’Anakin Skywalker, devenu Dark Vador au moment où débute la mini-série en six épisodes. Mais ils s’étaient bien gardé d’annoncer le come-back d’une autre figure encore plus emblématique de la saga, James Earl Jones. Bien sûr, il n’est jamais apparu à l’écran, mais depuis 1977 (Star Wars: un nouvel espoir), c’est lui qui prête sa voix incroyablement grave à Dark Vador, entre deux soufflements terrifiants.

Nous ne vous dévoilerons pas dans quelles circonstances, histoire de profiter de l’intrigue, mais dans le troisième épisodes, les fans qui écoutent en version originale auront donc le plaisir d’entendre cette sonorité qui berce leurs cauchemars depuis 45 ans déjà. Et c’est un pur bonheur.