365 Dni, Habit ou Split sont visés par des internautes désireux de les voir disparaître des plateformes.

Les réseaux sociaux ont changé bien des habitudes de vie. Et parfois de manière surprenante. Aujourd’hui, arrêter de regarder une série ou un long métrage dont les premiers extraits paraissent nuls ne suffit plus. Il faut le faire savoir. Voire demander leur suppression des plateformes de streaming.

Sans grande surprise, le film polémique du moment, 365 Dni, souvent comparé à 50 Nuances de Grey (une raison déjà largement suffisante pour ne même pas commencer à le visionner, nous semble-t-il…), est particulièrement ciblé. Le collectif des Sœuricières a lancé une pétition pour que soit interdite cette fiction qui "met en avant la culture du viol" et la présente "comme quelque chose de romantique". "Ce film dangereux et irrespectueux doit être supprimé de la plateforme Netflix", estime le collectif. Un avis qui a récolté 36 978 approbations à ce jour.

Bien loin des 260 000 signatures de la pétition pour que ne sorte jamais le film Habit, emmené par Paris Jackson et Bella Thorne. Il faut dire que dans cette fiction, la fille de Michael Jackson incarne Jésus en version lesbienne.

Beaucoup plus surprenant, une autre pétition réclame la disparition du film de M. Night Shyamalan, Split, du catalogue de Netflix. Les auteurs estiment que James McAvoy donne "une représentation erronée" des malades souffrant d’un trouble de la personnalité multiple. Il y incarne un homme doté de 24 personnalités, qui enlève des jeunes filles. Alors que selon les auteurs, ceux qui souffrent de ce mal ont bien plus de risques de se retrouver du côté des victimes que des agresseurs.

Seules 1 818 signatures ont été recueillies. Il faut dire que s’il fallait supprimer toutes les fictions donnant une vision erronée de la réalité, il ne resterait sans doute plus que des… documentaires. Phénomène de mode oblige, on peut malgré tout s’attendre à voir fleurir des pétitions du même genre, demandant l’interdiction d’œuvres qu’il suffit de ne pas regarder.