Retenez bien ce titre, Doomsday Machine. Qu'on pourrait traduire par Machine apocalyptique. Il s'agit de l'intitulé choisi par les maisons de productions Anonymous Content et Wiip pour leur nouvelle série sur les coulisses de Facebook. Et elle s'annonce plutôt corsée, puisqu'elle basée, selon The Hollywood Reporter, sur le livre des journalistes du New York Times, Sheera Frenkel et Cecilia Kang, An Ugly Truth: Inside Facebook’s Battle for Domination.

Selon le pitch officiel, Doomsday Machine sera "drame humain captivant relatant les champs de mines politiques et sociaux sur lesquels Facebook a navigué dans sa quête incessante de croissance." L'intrigue sera concentrée sur les cinq dernières années de la société, avec les polémiques concernant les élections présidentielles de 2016, mais aussi les révélations du Wall Street Journal et du Times concernant la possibilité dont auraient pu disposer certains utilisateurs de contourner les règles ou le fait que la société aurait eu connaissance des risques qu'Instagram ferait courir à la santé mentale des plus jeunes.

Des attaques auxquelles Mark Zuckerberg a répondu le 6 octobre: "L’argument selon lequel nous mettons en avant du contenu qui rend les gens en colère, pour des profits, est complètement illogique. La publicité nous fait gagner de l'argent et les publicitaires nous disent constamment qu'ils ne veulent pas être associés à des contenus nuisibles ou furieux. Je ne connais aucune compagnie technologique qui se fixe de développer des produits rendant les gens en colère ou déprimés." Il nie aussi les critiques concernant l'impact négatif d'Instagram: "Si les médias sociaux étaient aussi responsables de la polarisation de la société comme certains le prétendent, alors pourquoi voyons-nous la polarisation augmenter aux États-Unis alors qu'elle reste stable ou diminue dans de nombreux pays avec une utilisation tout aussi intensive des médias sociaux dans le monde ?"

Quand on vous disait que cela allait faire du bruit...

Doomsday Machine sera centrée sur la directrice des opérations de Facebook, Sheryl Sandberg, incarnée par Claire Foy ,connue de tous les fans de la série The Crown, puisqu'elle y incarne la jeune reine Elizabeth II. Et c'est sûr qu'on va beaucoup en entendre parler même si pour l'instant, elle n'est encore qu'à l'état de projet.