Armie Hammer se relèvera-t-il de messages à caractère sexuel et cannibale que lui attribuent plusieurs de ses ex-compagnes ? Malgré ses démentis, on peut se poser la question.

Après avoir quitté le plateau de Shotgun Wedding, sur lequel il devait donner la réplique à Jennifer Lopez, il vient de renoncer à une des séries amenées à faire l’événement dans les prochains mois, The Offer. Soit une saga en dix épisodes sur la manière dont a été tourné Le Parrain, le tout du point de vue du producteur Albert S. Ruddy, qu’il devait incarner.

The Offer est considéré comme le futur joyau de la toute nouvelle plateforme de streaming américaine, Paramount+. Elle a été confiée au producteur et scénariste Michael Tolkin (Escape at Dannemora, The Player) et doit revister les coulisses du chef-d'oeuvre de 1972, adapté -dificilement- du roman de Mario Puzo. Avant que ne débute les prises de vues, les producteurs ont reçu énormément de menaces de mort de la mafia, ce qui a découragé des cinéastes comme Otto Preminger, Sergio Leone, Arthur Penn, Peter Yates ou Costa-Gavras de se lancer dans l'aventure. Albert S. Ruddy ne s'est pas découragé pour autant, et avec Francis Ford Coppola, ils ont cherché des comédiens qui avaient "des gueules", comme on dit. Ils ont pourtant dû convaincre la Paramount d'engager Marlon Brando, dont la réputation terrifiait le studio, mais aussi un inconnu appelé Al Pacino. 

Des choix payants: Le Parrain fut le premier film à passer la barre des 100 millions de dollars au box-office américain.