Séries

Nous avons disserté de ces étranges créatures avec un "dragologue".

Depuis quelques décennies, les dragons ont la cote dans la littérature fantastique, les textes religieux mais aussi à Hollywood. Et pour cause, à chacune de leur apparition, petits et grands sont littéralement scotchés par la puissance et les mystérieuses origines de ces bestioles venues d’un autre âge.

En attendant, ces dernières ont été représentées sous tant de formes, tant d’avatars que leur donner vie dans une série ou dans un film est une vraie gageure. Certains réalisateurs se sont d’ailleurs fait incendier par les "dragophiles" en pensant qu’il ne s’agirait que d’une promenade de santé ! D’autres ont même connu quelques retours de flammes de la part des fans. Tout ça parce que leur guivre, tarasque, vouivre, saurien cracheur faisaient plus des étincelles qu’une flambée bien fournie !

Et puis il y a les autres, les chanceux, les besogneux qui ont reçu des critiques du feu de Dieu car leurs monstres nous donnaient de réelles frayeurs. Mieux, ils semblaient (presque) crédibles. Avec le succès de Games of Thrones, force est de constater que le dragon est devenu une pièce maîtresse, pour ne pas dire un personnage à part entière. Et ce n’est pas la belle Daernerys Targaryen qui nous soutiendra le contraire. Ni Frédérik Canard. Muséographe, spécialiste incontesté de ces bêtes ailées, l’auteur, avec Patrick Absalon, de Dragons, des monstres au pays des hommes, nous décrypte le mythe…