Le nom de John Swartzwelder ne vous dit probablement rien. Et pour cause, ce scénariste-romancier, qui détient le record de scénarios fournis pour Les Simpson (59 au total) n'a jamais voulu apparaître dans aucun making of ni accorder d'interview. Mais à 70 ans, il vient de faire une entorse à son régime de discrétion en acceptant de révéler au New Yorker un des secrets de fabrication d'Homer Simpson.

"C'est un gros chien qui parle, a-t-il expliqué. A un moment, il est l'homme le plus triste du monde, parce qu'il vient de perdre son travail, a laissé tomber son sandwich ou a tué accidentellement sa famille. Puis, l'instant d'après, il est l'homme le plus heureux du monde. Du monde, parce qu'il vient de trouver un sou - peut-être en dessous de l'un des membres décédés de sa famille. Ce n'est pas vraiment un chien, bien sûr - il est plus intelligent que ça - mais si vous l'écrivez comme un chien, vous ne vous tromperez jamais."

Pas sûr qu'on regardera encore la série avec le même œil après ça.