Le rêve américain n'est pas toujours celui que l'on croit. Heather Kristin en a fait les frais sur le tournage de la série phénomène "Sex and the City" avec Sara Jessica Parker en tête d'affiche. Celle qui fut pendant quatre ans la doublure de Kristin Davis -aka Charlotte dans la série- a raconté son expérience douloureuse qu'elle a subie. Et qui rappelle bon nombre de cas révélés récemment dans le milieu.


Des réflexions déplacées: de "Fausse poitrine" à l'accusation d'avoir fait "des fellations à une personne haut placée"

Entre ses 23 et 27 ans, la jeune femme enchaîne les petits boulots en espérant un jour décrocher un rôle à Hollywood. Et puis... bingo! Un ami qui lui trouve une ressemblance (au delà du nom) avec l'actrice Kristin Davis lui suggère de devenir sa doublure sur Sex and the City. D'abord recalée, elle sera ensuite rappelée. Et son boulot ne sera pas aussi rose qu'elle ne le pensait... La faute, notamment, à de lourdes plaisanteries des techniciens de la sitcom newyorkaise. Comme elle le déclare dans Glamour. "Certains plaisantaient en disant que ma poitrine était fausse (elle ne l'était pas) pire encore, certains ont suggéré que j'avais fait des fellations à une personne haut placée (ce n'était pas le cas non plus). Après cela, il y avait des jours où je n'avais pas envie de venir travailler, mais j'avais besoin de mon salaire. J'ai donc ignoré les commentaires. Jusqu'à ce qu'un jour, je ne puisse plus le faire."

La scène de trop... chez le gynéco

La goutte qui a fait déborder le vase pour Heather Kristin, c'est lorsqu'elle détaille une anecdote sordide, lors du tournage de l’épisode 2 de la saison 4 (The Real Me), dans Glamour. Dans cette scène, le personnage de Charlotte a rendez-vous chez le gynécologue. En tant que doublure, on demande donc à Heather de s’installer sur une table d’examen gynécologique pour effectuer les essais lumière, et de placer ses pieds dans les étriers. "Il était environ 4 heures du matin, un vendredi, et nous avions travaillé environ 60 heures cette semaine-là, raconte-t-elle, toujours écoeurée, au magazine américain. Mes yeux ont commencé à se fermer. Je me suis endormie." 

Soudain, Heather est réveillée par un bruit fort... A savoir un scotch que l'on déroule. Elle réalise alors avec torpeur qu'un technicien a scotché l'un de ses pieds dans un étrier et était en train de s'occuper de l'autre. "J'étais horrifiée. Un autre membre de l'équipe a pris des photos de moi dans cette position depuis le moniteur vidéo, poursuit-elle. Je voulais crier. Je voulais arracher mon pied à cette entrave et sauter de la table en hurlant." Avant que Heather ne conclut pas ces mots. "Je savais jusque dans mes os que ça me hanterait toute ma vie..." Si la doublure a tenté de revenir la tête haute, elle a fini par quitter la série. Et Hollywood tout court, dégoutée à jamais du milieu. 

La peur d'en parler

Mère de deux filles aujourd'hui, elle espère que sa Daisy et sa Clover ne connaitront jamais le harcèlement sexuel. "Et si c'était le cas, j'espère qu'elles ne seront pas paralysées par la peur de parler, comme je l'ai été."