Séries Ce numéro de la série consacré à l’esclavagisme crée la polémique.

Chômage, homosexualité, violence, adoption et on en passe, Joséphine, ange gardien traite, à chaque épisode, un fait de société différent et tente de faire passer un message. Si le dernier épisode intitulé "L’incroyable destin de Rose Clifton", mettant en évidence le destin d’une veuve dans le Far West du XIXe siècle, a été acclamé et apprécié par le public, celui qui est au programme, ce mardi sur La Une (et le lundi 26 août sur TF1), ne plaît pas à tout le monde.

Intitulé "Enfin libres", ce dernier est centré sur la vie de "Clémence, une jeune femme à la recherche de ses origines", indique le synopsis. Pour lui venir en aide, "Joséphine va être transportée dans la Guadeloupe des années 1830. Elle y incarne la gouvernante de la petite Lison, fille de planteurs au caractère bien trempé. Durant son séjour, notre ange gardien va prendre fait et cause pour Scipion et Vénus, deux esclaves décidés à conquérir leur liberté pour vivre leur amour."

Pas encore diffusé, cet épisode fait déjà polémique sur la toile. "Ce pays me fume, ils refusent de raconter l’esclavage autrement que par les blancs français qui sauvent tout le monde. Quand ils parlent des USA, ils emploient tout le vocabulaire de l’inhumanité mais sur la France, pourtant place forte de la traite négrière, jamais rien", commente un internaute en colère. D’autres ont suivi : "Souriez les Noirs : les méchants Blancs patriarcaux colonialistes vont se faire régler leur compte par les gentils Blancs libertaires et féministes" ou encore "Le mythe du blanc sauveur encore et toujours existant. À les entendre, sans eux, on n’arriverait à rien", peut-on lire sur les réseaux sociaux.

Plusieurs plaintes ont également été recensées au CSA français (Conseil Supérieur de l’Audiovisuel) demandant la déprogrammation de l’épisode en question. "Pour les Noirs indignés et qui se sentent insultés par cet épisode de mauvais goût, allez tous sur le site du @csaudiovisuel ! Pour moi, c’est déjà fait ! N’attendez pas que ça sorte. Si on peut empêcher sa diffusion, ce serait top !", insiste d’ailleurs un internaute, invitant les autres à se réagir.

"Je veux que chaque épisode de Joséphine, ange gardien traite d’un sujet de société et fasse passer un message. Depuis longtemps, j’ai envie de parler de l’esclavagisme dans la série. Je suis contente parce que cela va bientôt se mettre en boîte", nous avait confié Mimie Mathy, interprète de Joséphine depuis plus de vingt ans, en février dernier. Pour l’heure, la comédienne n’a pas réagi aux critiques.