Le cartel mexicain est plus présent que jamais et les ennemis de la famille Byrde se multiplient.

Les Byrde sont de retour dans une saison 3 d’Ozark réussie ! Au cœur d’une atmosphère plus sombre que jamais, l’étau se resserre autour de Marty et les siens. Alors que le récit aurait pu s’essouffler, les scénaristes ont trouvé le moyen de relancer l’intrigue. Si les premiers épisodes servent surtout à planter le décor, au fil des mauvais coups, le suspens s’invite une fois encore. Alors que certains personnages se révèlent, d’autres opèrent des choix surprenants.

Entre nouvelles alliances et prises de pouvoir, cette suite tient en haleine. Même le cartel mexicain n’est pas à l’abri… En permanence, le spectateur assiste à un joli numéro d’équilibriste. Un personnage surprenant va rythmer la saison, entre ses coups de folie et sa passion.

Qui est le véritable patron entre Wendy et Marty ? Qui est le plus utile pour le blanchiment de l’argent ? Les questions se posent au sein des hautes instances mais également au cœur du couple. Le passé de Wendy ressurgit. Mais son ambition risque de lui jouer des tours. Le FBI est de plus en plus proche… La présence d’Helen n’arrange pas la situation.

Jason Bateman (également réalisateurs de quelques épisodes) et Laura Linney, alias Marty et Wendy, sont magistraux, alors que la mise en abyme happe l’attention du début jusqu’à la fin.

Les ennuis sont légion pour les Byrde, mais ils parviennent toujours à trouver des solutions… Toujours ? La fin de la saison 3 augure une suite plus folle que jamais. Malgré le confinement et l’enchaînement de plus de trente heures de série, la saison 4 est attendue, comme le fait de retrouver ses amis pour boire un verre en terrasse…