Si la série à succès de Netflix avait déjà remis au goût du jour l'hymne italien historique "Bella Ciao" ou encore le "Ti Amo" d'Umberto Tozzi dans sa saison 4 (lorsque Berlin le fredonne à sa promise Tatiana lors de leur mariage), au tour de faire honneur au patrimoine noir, jaune et rouge dans ses ultimes épisodes. En effet, le "Ca plane pour moi" de notre Plastic Bertrand national se retrouve dans l'épisode 2 de la seconde partie de la saison 5, tout dernier volet de La Casa de papel. Le tube planétaire belge se retrouve ainsi dans une scène pour le moins surréaliste, au vu du texte et du rythme du hit, lorsque que le Professeur et Alicia, coincés dans un appartement, tentent d'échapper à la police.

De quoi faire halluciner les fans sur Twitter. "Ça plane pour moi de Plastic Bertrand dans La Casa de Papel, c’est pour m’achever"; "Plastic Bertrand dans La Casa De Papel, je suis morte"; "Mdrr du Plastic Bertrand dans La Casa de Papel, je ne l’ai pas vue venir celle-là". Ou encore: "Je n’étais pas prêt d'entendre Ça plane pour moi de Plastic Bertrand dans La Casa de Papel mdrrr"; "Les réalisateurs de La Casa de Papel s'en foutent tellement, qu'ils ont foutu du Plastic Bertrand dans un épisode"; "Quand j’ai entendu la chanson Ça plane pour moi de Plastic Bertrand dans La Casa de Papel, j’ai cru rêver".

Même si son titre est souvent repris dans des films, des pubs ou des séries, Plastic Bertrand, Roger Jouret de son vrai nom, est touché par le clin d'oeil et a donc réagi sur son compte Facebook en remerciant La Casa de Papel par plusieurs émojis.