Le leader du marché compte désormais 182,9 millions de souscripteurs de par le monde. Une augmentation de 22,7 % en un an.

Le constat est assez cynique, mais HBO Max a peut-être loupé le coche du confinement. En attendant son lancement le 27 mai, ses concurrents engrangent les abonnements bien au-delà de toutes leurs espérances. Le géant des communications AT&T va offrir HOB Max à “des dizaines de millions” de clients, gratuitement ou avec des promotions, mais une grande partie du public potentiel sera déjà passé sur Disney + (qui compte déjà 50 millions d’abonnés, alors que les objectifs n’étaient que de 60 à 90 millions de souscripteurs en 2024) et Netflix.

D’ailleurs, le leader du marché pavoise. Depuis le début de l’année, son nombre de fidèles a augmenté de 15,77 millions, bien plus du double des objectifs, pour se fixer désormais à 182,9 millions. Soit une augmentation de 22,8 % par rapport à l’an dernier.

En 2020, Netflix a vu entrer dans ses caisses 5,77 milliards $. Et dispose de meilleures réserves financières que prévu. Avec un bémol : “Notre nombre d’abonnés à connu une accélération temporaire due au confinement, explique la firme dans un communiqué. Certaines dépenses pour les contenues sont suspendues (en raison de l’arrêt des tournages, ndlr) et certaines sorties seront retardées, généralement d’un trimestre.”

En attendant, Netflix peut compter sur quelques solides locomotives. La troisième saison d’Ozark, une série plutôt cynique sur le crime et le blanchiment, a déjà attiré 29 millions de téléspectateurs en quatre semaines. Soit un petit million de moins que la saga romantique Love is Blind.

Le succès surprise de ce début d’année se situe à une tout autre échelle. Tiger King, l’équivalent de reportages de Strip-tease sur un fou des félins, Joe Exotic, a déjà fait s’écarquiller très fort 64 millions de paires d’yeux.

Plus attendu, même si de nombreux fans ont été déçus, La Casa de Papel, améliore ce résultat avec 65 millions de visions depuis le début du mois d’avril. Insuffisant, cependant, pour inquiéter le champion actuel de l’année. Spenser Confidential, le film de Peter Berg centré sur un ex-flic (Mark Wahlberg) suspecté de meurtre dès sa sortie de prison, a déjà attiré 85 millions de personnes.

Comme quoi, même sur Netflix, les films marchent parfois mieux que les séries.