Depuis 17 ans, les fans attendent le retour de la série Sex and the City. Bien sûr, la flamme a été entretenue par deux longs métrages, en 2008 et 2010, mais ils n’ont reçu qu’un accueil poli et n’ont pas comblé le manque.

L’annonce début janvier du retour de Carrie Bradshaw, Charlotte York, Miranda Hobbes, même sans Samantha Jones, a donc fait l’effet d’une bombe et suscité une vague d’enthousiasme sur les réseaux sociaux qui a surpris les comédiennes elles-mêmes.

“Après tout ce temps passé, je pense que Cynthia (Nixon), Kristin (Davies) et moi sommes très excitées, a déclaré Sarah Jessica Parker dans une interview à Vanity Fair. Vous savez, que sont-elles devenues dans ce monde ? Se sont-elles adaptées ? Quel rôle ont-elles joué ? En quoi ont-elles échoué en tant que femmes, en tant qu’amies, et comment s’en sont-elles sorties ? Ont-elles poursuivi sur leur lancée ? Ressemblent-elles à ces personnes confuses, effrayées, nerveuses face à ce qui se produit dans le monde ? Je suis tellement curieuse et excitée de voir comment les scénaristes imaginent ces femmes aujourd’hui.”

Parmi les sujets qui tiennent le plus à cœur à Sarah Jessica Parker se trouve, bien évidemment, les réseaux sociaux. Aujourd’hui, Charlotte et Miranda doivent gérer des ados biberonnés à Internet. Quant à Carrie, toujours célibataire, ce nouveau mode de relation ne peut forcément que l’affecter.

Mais ce n’est pas le seul sujet qu’elle voudrait voir figurer dans les dix nouveaux épisodes. “Le covid-19 va bien évidemment faire partie de l’intrigue, parce que cela impacte la ville, ajoute-t-elle. Et comment cela a transformé les relations, au moment où les amis ont disparu ? J’ai une grande foi dans le fait que les auteurs vont examiner tout ça.”

Pas question, non plus, de remplacer Kim Cattrall : c’est New York qui tiendra le rôle de la quatrième amie des quinquagénaires. La dernière grande inconnue sur leur retour dans And Just Like That… concerne donc la date de diffusion sur HBO Max.