Séries

Les scénaristes ne l’ont jamais caché, images à l’appui dans la fiction : Ennemi public est une série qui a bien été inspirée de l’affaire Dutroux, drame qui a plongé dans l’horreur et ensuite dans l’émoi toute la Belgique dans les années 1990.

Dans cette deuxième saison, l’affaire plane toujours au-dessus des aventures déroulées à Vielsart. "Peut-être de façon moins prononcée que lors de la première saison", tient toutefois à préciser Stéphanie Blanchoud. "Les images de l’affaire Dutroux lancent la première saison. C’est un point de départ mais ensuite on part vers autre chose. On ne suit pas l’histoire à la lettre. Même si la série est crédible et réaliste, il y a une grande part de fiction dans ce qu’on raconte dans Ennemi public . Ici, on va se poser différentes questions telles que : comment l’arrivée d’un criminel dans une abbaye va être perçue et comment son envie d’aller se balader et de retrouver une vie plus ou moins normale va être reçue par la population."