Lisbonne, alias l’ex-inspectrice Raquel Murillo, s’est confiée au Parisien sur les secrets de la saison 4 des célèbres braqueurs de banques.

Dans la saison 2, le personnage de Nairobi lance cette réplique qui est devenue culte :Que le ma triarcat commence !’", rappelle Itziar Ituno, alias l’ex-inspectrice Raquel Murillo dans la série La Casa de Papel, au Parisien. "Avec les autres actrices, nous nous sommes aperçues qu’il y avait parfois de petites choses qu’on pourrait qualifier de ‘micromachistes’ dans les scénarios de la série. On en a parlé entre nous et ça nous mettait mal à l’aise de véhiculer ce genre de messages, d’autant que La Casa de Papel est vue partout dans le monde."

Suite à cette réflexion, les comédiennes de la série espagnole -dont la saison 4 démarre le 3 avril prochain sur Netflix - sont ainsi allées voir les scénaristes afin de modifier les dialogues sexistes. "La plupart des auteurs de la série sont des hommes, les réalisateurs aussi, les cadres de la production également, donc parfois ils ne se rendent même pas compte du problème, constate l’actrice proche du Professseur. Les scénaristes nous ont beaucoup remerciées et ils nous ont dit : ‘S’il vous plaît, alertez-nous sur chaque point que vous avez remarqué, car nous sommes majoritairement des hommes et très souvent nous ne sommes pas conscients de tout cela.’"

Itziar Ituno, alias Lisbonne et figure féminine emblématique de la série (elle a été victime de violences conjugales et se bat dans un milieu d’hommes), a aussi promis "des confrontations et des duels entre femmes qui vont être très importants" dans la saison 4.