David Schwimmer, le célèbre interprète de Ross Geller dans la série, s’est confié au Guardian.

Il y a eu des moments où je me suis vraiment senti otage de ce personnage", confie David Schwimmer, le célèbre interprète de Ross Geller dans Friends, au Guardian. "C’est très frustrant car j’ai eu ce rôle à 27 ans. À cette époque, j’avais déjà acquis une grande expérience de la scène au théâtre, mais plus personne ne s’en souciait. Pour le grand public, j’ai tout commencé avec cette série. Tous les autres personnages que j’avais joués sont allés directement à la poubelle, et ils n’en sont jamais sortis (pour son rôle de Robert Kardashian, dans The People vs OJ Simpson, il avait même reçu une nomination aux Emmy Awards, NdlR). Surtout qu’après la série j’ai eu l’impression que plus personne ne me prenait au sérieux. Depuis le début, je voulais jouer des personnages complexes, comme des psychopathes, mais cela ne s’est jamais produit."

L’acteur de 53 ans est toutefois toujours en contact avec les autres acteurs de la série qui cartonne encore aujourd’hui sur Netflix et ailleurs. "Nous venons de dîner chez Courteney (Cox) . Nous essayons de nous voir autant que possible, même si c’est parfois difficile car chacun a sa propre vie. Je suis probablement le plus proche de Matt (LeBlanc) quand j’y pense." S’il n’exclut pas de faire une émission avec ses anciens camarades de la série culte, l’actuel réalisateur assure que c’est une mauvaise idée de réaliser de nouveaux épisodes de Friends. "Je ne pense pas que ce soit possible, étant donné que chacun de nous a sa propre carrière. Et, qui plus est, nous pensons tous la même chose : pourquoi bricoler quelque chose qui est en fait parfait tel quel ? Vous ne pouvez que le ruiner."

Pour rappel, David Schwimmer avait aussi lutté pour le manque de diversité inhérent aux séries des années 90. "C’est pourquoi j’ai insisté auprès des créateurs pour qu’il y ait plus d’acteurs asiatiques et afro-américains sur le plateau", explique-t-il au Guardian. " Ross est sorti avec une femme asiatique puis une femme noire. C’est une chose pour laquelle je me suis battu personnellement." Taxée de grossophobie ou d’homophobie par certains, la série est défendue par David Schwimmer. " La femme de Ross l’a quitté pour une autre femme" , conclut-il, toujours pour The Guardian. "Il y a eu un mariage lesbien, où Ross était présent. Il y a eu une discussion ouverte sur le sexe. Plusieurs des personnages principaux étaient juifs. Le problème est qu’aujourd’hui personne ne veut voir les choses dans leur contexte. Oui, il y avait des éléments dans Friends qui ne sont plus acceptables aujourd’hui mais, si vous le regardez avec l’esprit de l’époque, je pense que nous avons fait du bon travail, et je ne le regretterai jamais."