Pas facile de ne pas être au courant, pour les fans de The Mandalorian qui attendraient la mise à disposition de toute la deuxième saison avant de la visionner. Tant le deuxième épisode proposé vendredi dernier n'arrête pas de faire des vagues. Et même de susciter la polémique sur les réseaux sociaux. Alors, si vous avez réussi à éviter le sujet jusqu'à maintenant, c'est le moment où jamais de quitter cet article...

Avec ce dixième volet des aventures du chasseur de primes intergalactique, changement de ton et d'univers complet. Le précédent tenait du western spaghetti, celui-ci, de l'hommage à Harry Potter et aux films à grands frissons teintés d'humour noir. Solidement agrippés à leur fauteuil pendant que Mando dégommait des créatures grouillantes et affamées, ils ont eu la mauvaise surprise de découvrir une facette nettement moins mignonne de The Child. Au contraire de Maître Yoda, qui se nourrissait de Rootleaf (un ragoût de feuilles de racines) dans L'Empire contre-attaque, Baby Yoda se montre nettement plus glouton. Après avoir dégusté une grenouille dans la première saison, cette fois, il mange un œuf d'araignée et, surtout, quelques œufs d'une batracienne extraterrestre qui tente d'atteindre une autre planète pour sauver sa lignée familiale en voie d'extinction.

Un dernier acte de goinfrerie, accompli avec une désinvolture très enfantine, qui passe mal auprès de nombreux téléspectateurs. Qui, depuis, se déchaînent sur les réseaux sociaux pour critiquer vertement celui qu'ils adulaient jusque-là. Certains y voient tout simplement un génocide. La polémique a pris tellement d'ampleur qu'un des auteurs de Star Wars, Phil Szostak, a dû intervenir pour tenter d'éteindre l'incendie: "Le chapitre 10 de The Mandalorian dit clairement que les œufs ne sont pas fertilisés, comme les œufs de poules dont nous profitons chaque jour. Les œufs de poules ne sont pas des créatures sensibles et le fait que The Child les dévore est fait pour nous perturber, pour un effet comique. Les fans de films d'horreur savent que des choses perturbantes peuvent nous faire rire et que d'autres les trouvent répugnantes. C'est variable selon les gens".

Une explication qui est loin d'avoir suffi à calmer de nombreux aficionados. Il y a donc fort à parier qu'on ne retrouvera plus ce genre de comportement dans la troisième saison, actuellement en cours d'écriture.