NBC va raconter ses premières aventures, avant le Da Vinci Code, dans une série intitulée Langdon.

C’est le nouvel Eldorado américain. Avec l’arrivée des nouvelles plateformes de streaming, c’est la ruée sur les séries au pays du western. Pour les nouveaux médias comme pour les anciens, elles constituent désormais l’arme fatale pour ne pas succomber dans les duels non pas au soleil, mais à l’ombre des écrans de télévision ou d’ordinateur. Pour l’emporter, il n’existe que deux tactiques : innover, une approche risquée, onéreuse, qui s’assimile à un quitte ou double, ou bien adapter les fictions qui ont déjà fait leurs preuves.

Sans grande surprise, à Hollywood, presque tout le monde mise avant tout sur la deuxième stratégie. La plupart des sagas qui ont eu du succès voici vingt ou trente ans y passent sans vergogne. Mais comme le réservoir n’est pas inépuisable, certains se rabattent désormais sur des œuvres plus récentes.

Le réseau NBC va, dès lors, prolonger les aventures de Robert Langdon, le héros créé par Dan Brown et dont la popularité a grimpé en flèche avec la sortie du Da Vinci Code. Le roman a été adapté en 2006 au cinéma par Ron Howard, bientôt suivi par deux suites, Anges et démons (2009) et Inferno (2016). Pour la série télévisée, Ron Howard sera toujours de la partie. Mais avant tout en tant que producteur. Et il ne s’agira pas de présenter la suite de cette trilogie, mais bien un prequel. Qui s’inspirera tout particulièrement du Symbole perdu. Heureux hasard, Ron Howard estimait que ce roman possédait un énorme potentiel lors de la sortie d’Inferno : "D’un point de vue cinématographique, lorsque Le Symbole perdu est sorti, je pense qu’on s’est tous dit que c’était encore un excellent roman. C’est un merveilleux matériau de départ, mais on avait l’impression que c’était peut-être trop proche de Da Vinci Code et Anges et Démons, dans les thèmes et dans le ton. Le Symbole perdu est remarquable et il est évident qu’un jour il faudra l’exploiter à sa juste valeur." Les producteurs ont manifestement partagé son avis.

Présentée comme "une extension naturelle", la série, baptisée tout simplement Langdon, retracera, selon le communiqué officiel, "les premières aventures du célèbre professeur de symbologie Robert Langdon, entraîné dans une série d’énigmes mortelles quand son mentor est kidnappé. La CIA le contraint de participer à un groupe de travail où il découvre un effrayant complot."

Il ne reste plus qu’à imaginer les pièges mortels qui lui sont tendus et tous les signes mystérieux qu’il sera le seul à pouvoir décrypter. Pour cela, la chaîne compte sur Daniel Cerone, qui s’est fait précédemment la main sur The Blacklist, Le Mentaliste, Dexter ou Charmed. Tant qu’il n’aura pas suffisamment avancé dans l’écriture, la date de sortie ne sera pas communiquée. Pas plus que le casting. Même si tout le monde espère voir Tom Hanks y effectuer un petit caméo. Ce serait bien le moindre des hommages.