DPG Media (Medialaan et De Persgroep Publishing) et Telenet comptent lancer, via une co-entreprise, une offre complète de streaming avec "des contenus locaux et internationaux", indiquent les deux groupes mercredi. Le lancement est espéré pour l'automne 2020.

L'intention annoncée mercredi par DGP Media et Telenet de lancer un "Netflix flamand" est une étape importante pour le paysage médiatique du nord du pays, estime le ministre des Médias Benjamin Dalle (CD&V). Il espère que d'autres acteurs flamands - notamment la VRT - s'impliqueront dans le projet. Le ministre-président, Jan Jambon, qualifie les plans de "prometteurs". "De plus en plus d'acteurs internationaux sont aussi actifs en Flandre. Il est très important que nos fictions soient disponibles et faciles à trouver pour le téléspectateur flamand", selon M. Dalle. "De plus, cette initiative doit aussi fournir l'oxygène nécessaire pour continuer à investir dans des séries de chez nous."

Le ministre des Médias espère que d'autres acteurs du secteur s'impliqueront dans le projet. "Les vrais défis et concurrents de nos médias se trouvent à l'international. C'est pourquoi nous devons tant que possible unir nos forces pour y répondre."

Proximus veut prendre part au projet 

Proximus souhaite discuter avec Telenet et DPG Media d'une participation à la plateforme de streaming annoncée par ces deux groupes mercredi, a indiqué le porte-parole de l'opérateur télécom. Proximus qualifie le projet "d'initiative positive pour le paysage médiatique" et souhaite y participer. "Nous avons toujours été disposés à discuter de toute initiative qui renforce l'écosystème des médias locaux en Belgique", ajoute le porte-parole.