Pas si désintéressée...

Lilia Guetat
Pas si désintéressée...
©Belga

Si Céline Dion est apparue à la Star Academy, ce n'était que sous certaines conditions...

PARIS Le cinq octobre, les académiciens français avaient eu l'occasion de chanter en présence de la chanteuse canadienne Céline Dion. Tout excités à l'idée de se produire devant une artiste d'un tel talent et d'une telle renommée, les académiciens gardaient de ce moment un souvenir très fort. Quelques minutes avant d'être éliminée, Isabelle répondait à Nikos qui lui demandait quel était le plus beau souvenir qu'elle gardait de son passage à la Star Academy: `Ça reste sans aucun doute le prime en compagnie de Céline Dion.´

Certains s'étaient pourtant étonnés de la présence de l'interprète de la B.O. de Titanic. Quelques semaines avant le passage de Céline Dion sur le plateau du prime de la Starac, son manager, producteur et époux, René Angélil, avait qualifié la Star Academy d' `usine à vedettes, évoquant le caractère superficiel du show (...) et ces jeunes artistes à qui on demande tout sans tenir compte des réalités du métier´.

Malgré ces critiques à peine voilées, Céline Dion a honoré de sa présence le plateau de la Starac. On aurait pu croire à un coup de coeur de la vedette québécoise pour les élèves de la Star Academy, mais la réalité est tout autre. Le magazine VSD révèle qu'à l'origine, René Angélil avait purement et simplement décliné l'offre de TF 1, qu'il jugeait pas assez classe à son goût. Cette remarque n'aurait pas plu à Alexia Laroche-Joubert, la directrice de la Star Academy (également chef de projet), laquelle, inquiète de rater un joli coup d'audience pour un samedi soir, aurait demandé à Gérard Louvin et ami personnel de René Angélil, de tenter de le persuader.

Il aurait donc procédé à un échange promotionnel: la publicité des spectacles de Céline Dion contre sa participation à la Star Academy. Les shows de la chanteuse à Las Vegas commenceront en mars 2003 pour 3 ans (avec tout de même un budget de 100 millions de dollars); la qualité de la couverture de ces shows sur TF 1 dépendra de la participation de Céline Dion au prime. Quand on sait que, pour viabiliser ce projet pharaonique et pour favoriser un retour rapide sur les investissements, de nombreuses réservations sont nécessaires, ce genre d'argument aurait fini par convaincre René Angélil.

Sous trois conditions

Il a donc accepté que Céline se produise en direct, mais aurait imposé 3 conditions: la première était que Céline Dion interprète son prochain single Goodbye the sadness World en play-back. La deuxième était que la chanteuse ne participe à aucun duo avec les académiciens. On se souvient que Nikos avait habilement contourné cette exigence pendant le prime quand il a insisté pour que la chanteuse accompagne quelques académiciens pendant un medley. Enfin, troisième et dernière exigence, que la star canadienne soit présentée comme la star de la soirée, et qu'à ce titre elle soit autorisée à s'exprimer sans limitation de temps sur tout ce qu'elle voit et entend, et ce, même pour critiquer à demi-mot le principe de l'émission.

On se souvient aussi que Céline Dion avait parlé plus que de raison pendant de longs monologues sans qu'à aucun moment Nikos, d'habitude si prompt à couper la parole, ne l'arrête sur sa lancée...

© La Dernière Heure 2002

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be