''Combattez le crime depuis votre canapé!''

''Combattez le crime depuis votre canapé!''
©DIGITALBRIDGE.ORG

La télé qui permet d'espionner son quartier naît à Londres

LONDRES Trop fade, la téléréalité? A Londres, une chaîne de télévision locale a trouvé plus fort: elle offre à tout citoyen de devenir un indicateur de police bénévole, et ce sans même quitter son fauteuil. Shoreditch TV permet de scruter les moniteurs des plus de 400 caméras de vidéosurveillance de Shoreditch, un quartier populaire de l'est de la ville.

Le but de la chaîne est de "placer chaque habitant en première ligne de la lutte contre la délinquance". Son slogan: Combattez le crime depuis votre canapé! A l'écran, le passage d'une caméra à l'autre a lieu toutes les 30 secondes.

S'il surprend une personne à l'image dont l'activité lui paraît suspecte, le téléspectateur peut accéder à un écran galerie. Celui-ci comporte les noms et photos de personnes surveillées pour incivilité ou de la petite délinquance.

Grâce au clavier d'ordinateur sans fil fourni avec l'abonnement, il peut alors envoyer directement et anonymement un e-mail de dénonciation à la police.

"La police est très enthousiaste", dit à l'AFP Atul Hatwal, l'un des directeurs du projet, car "pour la première fois, les gens peuvent informer en direct les policiers sur les voitures abandonnées, le vandalisme, les comportements antisociaux", en somme "tous les sujets qui comptent vraiment pour les habitants du quartier".

On a beau être dans la capitale mondiale de la vidéosurveillance, l'idée du conseil local travailliste (centre-gauche) fait tousser. "Les résidents sont encouragés à s'espionner les uns les autres et à pratiquer la délation", déplore Statewatch, une association qui promeut les libertés civiques.

Liberty, un groupe de défense des droits de l'homme, redoute que les jeunes du quartier soient "dénoncés" à tort et à travers et prévoit à moyen terme la naissance de milices.

"Les caméras filment l'espace public, pas les propriétés privées", rétorque Atul Hatwal: "Les vues qu'elles donnent sont les mêmes que l'on aurait en marchant dans la rue".

En outre, ajoute-t-il, les téléspectateurs ne peuvent orienter les caméras ni zoomer, et les images sont cryptées pour interdire leur enregistrement.

La chaîne est proposée depuis lundi à 20.000 foyers dans le cadre d'une offre sociale d'accès au numérique. Pour 3,5 livres (cinq euros) par semaine, le système permet aussi de téléphoner moins cher et d'accéder à l'internet.

Shoreditch TV est gérée et animée par une association locale de rénovation urbaine. L'association elle-même est financée par le gouvernement et une subvention de l'Union européenne.

La vidéosurveillance est apparue en 1961 dans le métro de Londres et les caméras ne cessent de se multiplier dans la ville. Elles filment chaque personne en moyenne 300 fois par jour. La police peut saisir sur simple demande les images filmées par des systèmes publics ou privés.

Dans l'ensemble, on estime que la Grande-Bretagne recèle dans son ensemble 10% des caméras installées dans le monde. Les dispositifs s'améliorent en permanence, avec notamment l'arrivée de logiciels de lecture des mots sur les lèvres.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be