Alex Vizorek, surprise de la rentrée à la télé française

La France ne peut plus s’en passer ! L’humoriste belge tourne actuellement le film d’Amanda Sthers et sera l’une des surprises de la rentrée, dans la version du samedi de C à vous.

Ch.V.
Alex Vizorek attending the photocall of the TV Show On N'est Pas Couche ahead of 69th Cannes Film Festival in Cannes, France on May 18, 2016. Photo by Julien Reynaud/APS-Medias/ABACAPRESS.COM Reporters / Abaca
Alex Vizorek attending the photocall of the TV Show On N'est Pas Couche ahead of 69th Cannes Film Festival in Cannes, France on May 18, 2016. Photo by Julien Reynaud/APS-Medias/ABACAPRESS.COM Reporters / Abaca ©Reporters / Abaca

La France ne peut plus s’en passer ! L’humoriste belge tourne actuellement le film d’Amanda Sthers et sera l’une des surprises de la rentrée, dans la version du samedi de C à vous.

L’émission s’intitulera C l’hebdo. Et si la petite soeur de C à vous - gros succès de France Télévisions (France 5) chaque jour en access prime-time - ne sera plus présentée par la captivante Anne-Sophie Lapix, elle ne manquera pas de charme ni d’atouts. Dont le premier : la présence d’un Belge parmi l’équipe regroupée autour d’Anne-Elisabeth Lemoine.

Notre Alex Vizorek national devrait ajouter une sacrée dose d’humour à ce nouveau talk-show du samedi sur France 5, où les affaires plus sérieuses seront traitées par Aymeric Caron (l’ex d’On n’est pas couché).

L’humoriste belge, véritable star radiophonique durant l’année sur France Inter au côté d’une autre Belge emblématique des ondes, Charline Vanhoenacker (sa comparse dans Si tu écoutes j’annule tout), a accepté ce nouveau gros challenge, comme il nous l’explique en exclusivité.

"J’ai accepté C l’hebdo sur le principe, pour un an. C à vous, c’est une grosse émission qui joue au coude-à-coude avec Hanouna. On ajoute une émission le samedi. Mon rôle n’est pas encore complètement défini, mais j’ai demandé à arriver dans l’émission, faire mon truc, et repartir. Je ne veux pas rester à table et sniper. C’est un bel horaire, vers 19 heures, c’était l’horaire de Frou-frou et de Union libre à l’époque sur France 2 !"

Certains auraient bien imaginé Alex Vizorek - tout comme sa comparse Charline d’ailleurs - autour de Laurent Ruquier à la rentrée, en 2e partie de soirée le samedi. "Il était bien clair que quand j’ai participé à On n’est pas couché à l’occasion du Festival de Cannes, je n’y allais que pour une fois. Personne ne m’a dit que c’était un test… et vu le rôle que j’y avais, ce ne pouvait pas en être un. Mais évidemment si à la sortie de cette émission de Cannes, on était venu me voir en disant : ‘tu veux être le nouveau Nicolas Bedos de l’émission ?’ Qui aurait refusé ?"

Il tourne avec Harvey Keitel et Rossy de Palma

Il y a la télé et la radio, mais aussi - et surtout - les planches. C’est en voyant Alex sur scène, avec son spectacle qui tourne toujours Alex Vizorek est une œuvre d’art (il reviendra d’ailleurs en octobre en Belgique), qu’Amanda Sthers lui a offert un petit rôle dans son prochain film, Madame (une comédie "dans le sytle des Woody Allen actuels", nous glisse-t-il) . "On est toujours en train de tourner… Je n’aime pas en parler, par superstition. Je me suis dit qu’Amanda allait se rendre compte que je suis une truffe (Alex a cependant été élève des célèbres cours Florent, NdlR) ! Elle le verra peut-être au montage ! (rires) Elle m’a dit après un jour de tournage qu’elle était contente."

Comment tout cela a-t-il débuté ? "Un jour, Amanda Sthers est venue me voir en spectacle et m’a demandé si ça me plairait d’être dans son film avec Harvey Keitel, Toni Collette et Rossy de Palma. Je connaissais un peu Amanda car nous l’avions reçue comme invitée dans Si tu écoutes j’annule tout. Elle m’a dit que je ne devais pas faire de casting. Moi, le cinéma ce n’est pas mon rêve absolu, j’aime ça comme cinéphile. Je ne me rêve pas un Oscar à la main. Je préférerais avoir le Molière du Seul en scène. Après, j’ai toujours dit que si Ozon ou Lelouch me demandait de venir faire un barman de dos, j’irais !"

Face à Alessandra Sublet, après Hanouna

Mais si la France tente de nous arracher notre humoriste, lui garde un pied (et bien à terre) en Belgique. "Jaime profondément mon service public belge comme on aime une tante qui vous a mis le pied à l’étrier. Quand la RTBF m’appelle, j’essaie de répondre présent". À la rentrée, Alex sera toujours sur La Première, avec Café serré. Mais le jeune homme n’a qu’une voix et plusieurs belles propositions qui se bousculent. "Je vais être honnête, je préfère être le numéro 3 dans une émission française que le numéro un sur une émission belge."

À la rentrée, il retrouvera sa place de chroniqueur le matin sur France Inter et de co-animateur l’après-midi sur la même radio dans Si tu écoutes, j’annule tout, émission qui a fini par enterrer Cyril Hanouna (sur Europe 1). "On grappille un peu d’audience derrière Ruquier. C’est la super chance du service public. Ils ont donné la chance à des gens pas connus. La case d’Hanouna sur Europe 1 se libère, ce sera Alessandra Sublet à la place, je lui ai envoyé un message d’ailleurs (Alex a travaillé avec l’animatrice sur France 2 dans Un soir à la tour Eiffel, NdlR). On n’a parlé que de stars pour remplacer Hanouna ! Nous, on n’est pas des stars. C’est plutôt chouette d’avoir ces audiences, il paraît qu’il n’y a jamais eu plus grosse audience que nous sur France Inter à cette heure-là ! Et on n’aurait pas parié ça !"

Rentrée chargée donc pour notre compatriote, adepte des trajets en Thalys et qui rêve d’une collaboration avec Vincent Delerm.

D’autant plus que là, ça y est, Alex planche sur son deuxième spectacle, alors que le premier est toujours d’actualité. "Je sais de quoi je vais parler dans ce second spectacle. J’espère le présenter l’été prochain à Avignon." Interview > 

En spectacle le 15/10 à Braine-l’Alleud; le 22/10 au centre culturel d’Uccle; le 29/10 au Trocadero de Liège; le 5/11 à Mons.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be