"Ils veulent être célèbres même si c'est en se retrouvant en slip": Jeremy Ferrari tacle la bande d'Hanouna

En 2013, l'humoriste Jérémy Ferrari avait intégré Touche pas à mon poste pendant quatre mois avant d'en partir. Il dézingue aujourd'hui son ancien patron.

Rédaction en ligne
"Ils veulent être célèbres même si c'est en se retrouvant en slip": Jeremy Ferrari tacle la bande d'Hanouna
©montage

En 2013, l'humoriste Jérémy Ferrari avait intégré Touche pas à mon poste! pendant quatre mois avant d'en partir. Invité de C l’hebdo sur France 5, il a évoqué son départ de l'émission en taillant à la fois Cyril Hanouna et ses chroniqueurs en évoquant notamment "l'aura" que le présentateur a sur ces derniers.

"Les gens sont en mimétisme avec l’animateur. Quand je fais une vanne d’humour noir et que Cyril Hanouna se marre, tout le monde se marre."

Jérémy Ferrari adepte de l'humour trash avait à l'époque fait une blague sur Nelson Mandela malade. Une association était alors montée au créneau. Cet épisode avait apparement changé les choses.

"C'est pour moi totalement anecdotique car c’est mon quotidien, sauf que lui, ça lui fait un peu peur. De là, il ne se marre plus à mes vannes. Il ne veut plus y être associé. Et à partir du moment où moi je fais des blagues horribles et que le gars à côté, il est comme ça, c’est terminé pour moi. Je peux faire les meilleures vannes du monde, les gens vont dire: ‘Le mec est pas drôle’. Quand je sens qu’on commence à me dire: ‘On va relire tes textes‘ que le gars ne se marre plus en plateau, voire qu’il s’excuse quand je sors du plateau, je me sauve en courant car ça me détruit ça".

Ferrari est également revenu sur les critiques qui sont régulièrement faites à Hanouna qui insulte et ridiculise certains de ses chroniqueurs et notamment Mathieu Delormeau qui en prend souvent plein la tête. "Il ne se serait pas comporté comme ça avec moi car je ne l'aurais pas autorisé à ce qu'on me traite comme ça. TPMP c'est le serpent qui se mort la queue. On va plaindre ces chroniqueurs. Mais mec, si t'en as marre qu'ils se foutent de ta gueule, casse-toi, en fait, viens pas gratter à la porte. Hanouna il ne se comporte pas bien mais c'est eux qui l'autorisent. Evidemment que les gens vont te marcher dessus."

Certains des chroniqueurs - on peut penser à Jean-Michel Maire journaliste au Figaro ou à Gilles Verdez passé par L'Equipe et Europe 1 - ont mené des carrières "plus sérieuses" avant de faire les "clowns" pour Hanouna. Ferrari y voit un besoin de notoriété créé par la télé. "Le problème c'est que c'est la même chose, c'est de l'égo. C'est des mecs qui ont des carrières mais ils veulent plus. Ce qu'ils veulent c'est être connu, ils veulent être célèbres même si c'est en se retrouvant en slip avec des perruques blondes pour imiter Dalida parce que le mec veut juste être connu dans la rue."

Hanouna a réagi dans son émission de ce lundi en taillant comme il sait si bien le faire son ancien chroniqueur. "Jérémy ce n'est pas la première fois qu'il dit n'importe quoi. On l'avait vu chez Laurent Ruquier, quand il avait apostrophé le Premier ministre, c'était une catastrophe. Jérémy je pense qu'il devrait un peu fermer sa gueule. Si je peux lui donner un conseil. Faut qu'il se concentre sur son spectacle et qu'il arrête de faire du buzz parce que moi ça m'a vexé pour vous Mathieu et pour vous aussi autour de la table. Sache que les chroniqueurs autour de la table sont bien plus heureux que toi et qu'ils s'éclatent plus que toi au quotidien."

Quand on voit les humiliations subies régulièrement par Mathieu Delormeau, on n'est pas forcément convaincu...

Sans compter, l'effet que cela pourrait avoir sur les jeunes générations dans les cours de récréation françaises où le talk-show est toujours leader.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be