Machiste, la télé française ? Les femmes, grandes absentes des prime du PAF

Télévision La majorité des grandes émissions françaises sont présentées par des hommes.

KOH LANTA CAMBODGE
©© PHILIPPE LE ROUX / ALP / TF1

Samedi dernier, les téléspectateurs ont été surpris de voir Alessandra Sublet assurer la présentation du premier direct de The Voice, la plus belle voix sur TF1. Souffrant, Nikos Aliagas, visage historique du télécrochet, a été contraint de passer son tour et de laisser les commandes de son émission à sa collègue. Qui a, au passage, très bien fait le job.

À l’heure actuelle, Alessandra Sublet fait toutefois partie des rares femmes à encore présenter des prime time sur le PAF. Et lorsqu’elle arrêtera l’animation à la fin de la saison pour se concentrer sur son nouveau métier d’actrice, le nombre de femmes aux commandes de grands rendez-vous sera, lui, réduit à néant ou presque.

Que ce soit sur TF1 ou sur France Télévisions, le constat est le même. De Koh-Lanta à Mask Singer en passant par The Voice, la plus belle voix, ou encore Fort Boyard et Taratata, les grands primes sont tous portés par des hommes. Du côté de la première chaîne, Nikos Aliagas, Denis Brogniart et Camille Combal sont les rois des audiences. Le service public français, lui mise davantage sur Olivier Minne ou encore Nagui.

Petit à petit, les animatrices ont, en effet, disparu des radars. Sandrine Quétier a quitté l'animation pour se consacrer à la comédie, Carole Rousseau a rebondi sur C8 et Faustine Bollaert fait briller les après-midi de France 2 avec Ça commence aujourd'hui. Seules Laurence Boccolini et Sophie Davant se retrouvent encore, et cela de façon exceptionnelle, sous le feu des projecteurs avec, respectivement, Le Concours Eurovision de la Chanson et le Téléthon. D'autres sont souvent relayées au second plan. C'est le cas d'Iris Mittenaere dans Ninja Warrior ou encore de Karine Ferri dans The Voice, la plus belle voix.

À l'inverse, la télévision belge mise encore et toujours sur des animatrices telles que Maureen Louys (The Voice Belgique, L'Eurovision) ou encore Sandrine Dans (L'Amour est dans le pré) pour faire briller ses prime-time.

L’accès aux prime time français n’est-il réservé qu’à la gent masculine ? C’est en tout cas ce que le paysage audiovisuel de nos voisins nous laisse malheureusement penser.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be