Valérie Damidot cash sur la télé d'aujourd'hui: "C'est un monde de mecs"

Ancienne reine de la déco du PAF, l'animatrice explique pourquoi elle se fait discrète sur le petit écran ces dernières années.

LES PLUS BELLES VACANCES
©CHRISTOPHE CHEVALIN

Mais où est passée Valérie Damidot ? Il y a environ cinq ans, l'animatrice brillait encore dans Les As de la déco, une émission tournée en Belgique dans laquelle la reine de la déco du PAF, forte de son expérience dans D&Co sur M6, divulguait ses bons conseils aux amateurs de décoration venus s'affronter chaque semaine, mètre et pinceau à la main. Mais, depuis, force est de constater qu'elle se fait rare sur le petit écran, n'apparaissant plus qu'une fois par an dans Les plus belles vacances sur TF1 (dès le 4 juillet sur TF1).

Une absence qu'elle lie avant tout à ses 57 ans. "Je suis trop vieille pour la télévision", déclare-t-elle." Je ne pense pas que les chaînes aient envie d'une nouvelle émission de déco avec moi. Quand une femme passe la barre des cinquante ans, on ne pense plus vraiment à elle. À la télévision, c'est finalement comme au cinéma, même pour incarner des femmes de 40 ans, on prend des jeunes filles de 20 ans."

Il n'y aurait toutefois pas que l'âge qui pose problème, selon Valérie Damidot. Le genre a aussi toute son importance en télévision. "La télévision, c'est un monde d'image mais également un monde de mecs. Citez-moi une seule femme qui est aux commandes d'un prime-time sur le PAF ? Il n'y en a pas ou elles accompagnent toutes un homme. On retrouve Elise Lucet pour Envoyé Spécial et Cash Investigation mais ce n'est pas du divertissement. La déconnade à la télévision, c'est réservé aux mecs. Il n'y a rien à faire, être une femme à la télévision aujourd'hui, c'est compliqué. Le petit écran, c'est définitivement un métier de bonhomme."

Nikos Aliagas, Denis Brogniart, Camille Combal, Arthur, Jean-Pierre Foucault ou encore Olivier Minne, si on fait petit tour d’horizon du PAF d’aujourd’hui, on se rend, en effet, bien compte que les divertissements de prime time sont pratiquement tous, si pas tous, présentés que par des hommes.

Son premier one-woman show

Cette réalité, Valérie Damidot "fait avec". "Je n'ai aucune aigreur à ce sujet", tient-elle à préciser. "Quand on constate ça, soit on se morfond, soit on tape du poing sur la table et on s'énerve, soit on décide de faire d'autres choses parce que tu ne peux pas passer ta vie à larmoyer sur ton sort et à attendre." À choisir, l'animatrice a préféré la troisième option. Très active sur sa chaîne YouTube et auteure de plusieurs bandes dessinées, illustrées par sa fille Roxane (voir interview ci-contre), Valérie Damidot a décidé de monter sur scène avec un premier one-woman show intitulé Valérie Damidot s'expose. Un moment hors du temps et rempli d'humour dans lequel elle évoque son enfance à Argenteuil, ses vacances en famille en Espagne, ses débuts à la télé, la déco, les régimes ou encore sa carrière de danseuse internationale suite à l'émission Danse avec les stars

En tournée en France depuis février dernier, elle compte faire escale en Belgique en 2023, un pays cher à son cœur. "La Belgique, c'est la vie. J'ai adoré travailler avec les Belges pour Les As de la déco sur RTL-TVI. Pour les castings de l'émission, il n'y avait pas de préjugés, on n'essayait pas de mettre les candidats dans des cases contrairement à la télévision française. J'aurais adoré continuer tourner en Belgique mais dès que TF1 a mis ses pieds dans Les As de la déco, ça a été terminé. L'émission qui cartonnait ne fonctionnait plus car le casting était moins fun. Résultat, la suite a été à peine diffusée."

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be