Télévision

À l’heure où le producteur de The Artist Thomas Langmann est condamné à dix mois de prison avec sursis pour "harcèlement moral" sur sa femme, la cour d’appel de Paris a confirmé également les condamnations de l’ancien patron de France Télévisions Patrick de Carolis. Mais aussi du fondateur de la société Bygmalion, Bastien Millot, à cinq mois de prison avec sursis pour avoir passé des contrats entachés de favoritisme. "Les juges ont confirmé l’amende de 25 000 euros infligée par le tribunal correctionnel en janvier 2017 à Patrick de Carolis, reconnu coupable de favoritisme", explique l’AFP. Ils ont en revanche alourdi celle de Bastien Millot, coupable de "recel", qui passe de 75 000 euros à 100 000 euros en appel. Les deux hommes étaient absents au délibéré. Pour rappel, France Télévisions et Bygmalion avaient passé en 2008 et 2009 des contrats de prestation de services, sans mise en concurrence et donc illégaux, pour un montant total dépassant un million d’euros.