Sacha Daout pousse l’interactivité de l’émission politique À votre avis en utilisant Facebook Live.

"On veut davantage être à la hauteur des attentes des téléspectateurs. Donc, pour répondre à la promesse véhiculée par le titre de l’émission, on va encore pousser l’interactivité en utilisant un nouvel outil, le Facebook Live" , explique Sacha Daout, présentateur de l’émission politique À votre avis , qui sera désormais tous les vendredis en direct sur la page Facebook d’ À votre avis pour permettre aux internautes de donner leur avis sur un thème donné et repris dans le débat du dimanche. "En plus de Matchtalk, Facebook Live va nous permettre d’être beaucoup plus proche des questions et préoccupations des citoyens en sachant déjà le vendredi les questions qu’ils souhaitent poser à nos invités du dimanche. Cela va également nous permettre de chapitrer le débat du dimanche."

Le journaliste entend également rendre le rendez-vous du dimanche plus accessible aux téléspectateurs. "On veut éviter de faire une émission de spécialistes politiques pour les spécialistes politiques. On va donc se montrer un peu moins experts et pointus dans nos questions et revenir au plus proche des questions des citoyens tout en restant une émission politique de référence. Le mix entre les deux sera parfait", continue Sacha Daout qui ne compte pas "rompre avec la tradition du débat du dimanche".

Au niveau des invités présents dans l’émission et des thèmes abordés, la RTBF essaye également de surprendre. "On ne veut pas que les téléspectateurs retrouvent dans À votre avis les politiques qu’ils ont déjà eu l’occasion de voir ou entendre toute la semaine. On essaye justement d’aller chercher les invités qu’on a plus entendus depuis un petit temps mais qui ont quand même quelque chose à dire. On aborde également des thèmes qui ne sont parfois absolument pas dans l’actu mais qui nous ont été suggérés sur les réseaux sociaux", explique Sacha Daout, rappelant que cette formule a déjà eu du succès jusqu’ici, notamment lors de l’émission consacrée aux invendus alimentaire et au revenu universel.