Selon Aude Dassonville, journaliste pour Le Monde, "la direction de LCI va retirer Alain Finkielkraut de l'émission de David Pujadas et donc de son antenne." Télérama donne également l'information. La chaîne LCI n'a pas encore réagi officiellement.


Les propos d'Alain Finkielkraut sur l’affaire Duhamel révoltent de nombreuses personnes et associations. Invité de David Pujadas sur le plateau de LCI, le philosophe a commenté l'affaire Olivier Duhamel, ce politologue accusé d’inceste sur son beau-fils. Selon Finkielkraut, "quand on essaye de savoir s’il y a eu consentement ou une forme de réciprocité, on vous tombe immédiatement dessus”. Dans cette affaire, il s'agit d'un enfant. Son beau-fils était âgé de 14 ans, comme l'a rappelé David Pujadas.

“Et alors? D’abord, on parle d’un adolescent, c’est pas la même chose”, a répliqué Alain Finkielkraut.

Le collectif féministe “Nous Toutes” a rapidement dénoncé ces déclarations et souligné la responsabilité de la chaîne d'informations.

Le Collectif pour l'Enfance estime que “seule la méconnaissance des mécanismes psychologiques de l’enfant explique une prise de position aussi schématique sur consentement de l’enfant”.



Adrien Taquet, secrétaire d'Etat chargé de l'enfance et des familles, a directement interpellé Alain Finkielkraut sur Twitter : "Dans quel monde vivez-vous Alain Finkielkraut ? Parlez-vous vraiment de consentement entre un adolescent et un membre de sa famille? Vous entretenez l'omerta et le sentiment de culpabilité de l'enfant en suggérant qu'une forme de réciprocité est possible".