Sur France 3, l’information et l’investigation voient leur périmètre se réduire d’année en année, déplore la Société des journalistes de la chaîne dans un communiqué. Après la suppression du Soir 3 en 2019, nous voilà de nouveau confrontés à la fermeture d’une émission emblématique du service public." En effet, le magazine d’investigation de France 3, présenté par Virna Sacchi, va disparaître des programmes à partir de janvier 2021 bien que des reportages aient déjà été commandés. Stupeur, donc, au sein de la rédaction de Pièces à convictions.

"L’offre de programmes est plus importante qu’à ses débuts, nous sommes soumis à la concurrence des plateformes, a expliqué Elsa Margout, la directrice des magazines de l’information de France Télévisions. Nous devons à nos téléspectateurs de nous renouveler."

Créé en 2000 par Élise Lucet (Cash Investigation), ce magazine sociétal s’est fait un nom à l’international lorsque dans le cadre de la réalisation d’un reportage, les journalistes Hervé Ghesquière et Stéphane Taponier avaient été pris en otages par les talibans et libérés en juin 2011, après 547 jours de captivité.

Si les scoops de Pièces à conviction faisaient la une de l’actualité, les audiences, elles, chutaient de mois en mois. Un déclin qui semble avoir été fatal au concept.

Dans un mail interne qu’Europe 1 s’est procuré, Laurent Guimier, le nouveau boss de l’information chez France Télévisions, laisse comprendre qu’une suite est cependant assurée. "En mars, après vingt saisons à l’antenne, Pièces à conviction fera place à un nouveau magazine d’enquête, écrit-il. Ce sera toujours sur France 3, avec la même régularité et d’un genre totalement inédit." De quoi préserver ce qui a fait la réputation de la chaîne, semble-t-il.