Quand la mayonnaise ne prend pas, elle ne prend pas ! L’année dernière, à la même période, Arthur lançait District Z, son jeu événement présenté par Denis Brogniart. Malheureusement, les audiences n’étaient pas au rendez-vous et pas non plus à la hauteur des moyens colossaux déployés pour mettre cette émission sur TF1. L’émission est, en effet, passée de 5,3 millions de téléspectateurs à 2,6 millions.

Malgré tout, la chaîne privée, confiante, commande une deuxième saison du programme. Celui-ci est toutefois relifté et s’intitule désormais District Z : Reloaded pour mettre en avant le côté "plus musclé" et plus "terrifiant" de cette édition. Mais rien n’y fait. Les audiences sont encore plus décevantes. Seuls 1,8 million de téléspectateurs étaient devant leur téléviseur pour le lancement de la saison et 1,5 million, samedi dernier. Une catastrophe. "En ce dimanche, je pense aux 300 personnes qui bossent avec acharnement, bonheur et enthousiasme sur cette aventure depuis 3 ans. Et qui ont ouvert les yeux avec une sacrée gueule de bois", déclare Arthur sur Instagram. Mais le producteur se veut plutôt optimiste : "Ce matin plus que jamais je vous le dis : MERCI. MERCI. MERCI. Souvenez-vous dans nos moments de doutes je vous disais souvent : ‘L’échec c’est le succès en progrès, les gens qui évitent l’échec évitent aussi le succès…’, dit-il. La plus belle des victoires n’est pas de ne jamais échouer. Mais de se relever après chaque échec. Je suis debout et d’attaque, qui vient avec moi tenter la prochaine grande aventure ? Une chose est certaine, quand on a produit District Z, on peut tout produire."