Vendredi dernier, Koh-Lanta: Les armes secrètes perdait l'un de ses aventuriers phares: Aurélien. Le candidat au profil prometteur avait d'emblée été propulsé au statut de capitaine d'équipe. Un rôle taillé pour lui même s'il aurait préféré s'en passer. "Être chef, c'est la pire position parce qu'on vous trouve soit trop mou, soit trop directif. C'est une place dangereuse qui risque de faire de nous une cible et c'est ce qu'il s'est passé avec moi", nous disait-il à la suite de son élimination.

Pour le jeune homme, qui ne cache pas sa confiance en lui, les Jaunes ont toutefois fait une "grosse erreur" en voulant l'évincer de l'aventure. "Pour moi, on n'élimine pas, à ce stade, quelqu'un qui est fort dans les épreuves, en logique et qui sait se débrouiller pour trouver de quoi manger", déclare-t-il avant d'ajouter : "Je pense que ça va se retourner contre eux. Je vais leur manquer sur le camp."

Depuis la diffusion des portraits, Aurélien a reçu énormément de messages sur les réseaux sociaux. Si l'aventurier confie être "agréablement surpris" par le soutien qu'il a reçu de la part des fans de Koh-Lanta, il a toutefois révélé au magazine Public que certaines réactions plus négatives l'avaient profondément touché. Aurélien dévoile, en effet, que son lieu de travail a été victime d'une "campagne de dénigrement sur Google" en ce qui concerne son lieu de travail. Il explique avoir "reçu des avis ahurissants sur (sa) pharmacie, du style : 'Il m'a proposé une noix de coco.'" "C'est extrêmement blessant", conclut-il dans les colonnes du média français.