L’animatrice a lancé sa propre chaîne télé sur le Web. Et vous proposera, dès ce samedi, son billet d’humeur VIP, dans la nouvelle mouture du TéléDH Magazine.

Il ne lui aura pas fallu longtemps avant de rebondir. L’animatrice Barbara Louys, quelques mois après son départ (forcé) de la RTBF, est repartie sur le terrain, micro à la main et un large sourire aux lèvres. Des reportages faits avec passion pour sa web télé, Beltv.be, mais aussi pour la DH… "J’aime écrire, j’aime partager. C’est une nouvelle corde à mon arc. Et je suis très impatiente que les lecteurs du TéléDH Magazine lisent mon premier billet ! J’espère qu’ils apprécieront !"

Aujourd’hui, on peut dire que vous entamez une nouvelle vie ?

"Oui… Disons plutôt que je continue ma vie professionnelle mais d’une autre façon. Je fais toujours ce que j’aime…"

C’est-à-dire ?

"Évidemment, il y a ma marque de bijoux ByB qui s’est bien développée ces derniers mois. Et puis, j’ai eu envie de retrouver les téléspectateurs."

C’est pour cela que vous venez donc de lancer votre web TV…

"Oui, Beltv.be est mon nouveau bébé. J’ai envie de continuer à faire découvrir les passionnés, les artisans, les créateurs, les Belges qui bougent…"

Sur ce projet, vous êtes donc votre propre patron ?

"Quand vous êtes boulanger et que vous recevez votre C4, vous pouvez ouvrir votre propre boulangerie. Quand vous êtes animatrice comme moi, eh bien vous lancez une chaîne de télé… Logique, non ? (Rires.) "

Vous êtes la 2e personnalité belge à lancer une web TV, après Stéphane Pauwels. Vous vous êtes consultés sur le sujet ?

"J’aime beaucoup Stéphane ! Dès qu’il a appris que j’allais lancer ma chaîne, il m’a appelée pour proposer son aide. Qui sait, un jour on fera peut-être ensemble un sujet sur le look des footballeurs !"

Avez-vous déjà croisé sur un reportage d’anciens collègues de la RTBF ?

"C’est amusant car on est souvent au même endroit. Mais je traite mes sujets différemment. Et puis, la diffusion digitale est beaucoup plus réactive ! Il est possible que, dans les prochains mois, voire semaines, on découvre des sujets d’abord sur Beltv avant de les découvrir en télé."

Avez-vous digéré votre éviction de la RTBF ?

"Disons qu’avec le recul, je comprends mieux ce qui m’est arrivé. Mais je n’ai pas envie de m’appesantir sur cette période."

Vous gardez néanmoins de bons souvenirs de la RTBF ?

"J’ai eu une carrière magnifique. J’ai gagné un carnet d’adresses énorme ! Et puis aujourd’hui j’ai une notoriété qui me permet de faire beaucoup de choses. Et pour ça je leur en suis très reconnaissante."

Vous n’en voulez donc à personne ?

"Pour terminer, je citerai Coco Chanel : Prenez mes idées, j’en aurai d’autres ! (Rires.)"