Télévision

Stéphane Pauwels revient sur les lieux de détention du baron Empain 36 après les faits.

Sa franchise dans les affaires lui aura souvent réussi. C’est donc à cœur ouvert et sans langue de bois que le baron Jean Empain s’est confié à Stéphane Pauwels.

Pour la première fois, et à l’occasion de son 20e numéro, Les orages de la vie s’arrête sur une personnalité du monde des affaires. Qui n’est autre que ce grand industriel belge connu du grand public pour son empire Empain, mais surtout pour sa terrible épreuve subie en 1978, à savoir son enlèvement au cours duquel les ravisseurs lui avaient coupé un doigt.

Entre des politiques de haut rang (il évoque Giscard d’Estaing) qui veulent prendre son groupe en main, le fait qu’il a toujours été considéré comme un "menteur" au sujet de son rapt (un film du même nom a d’ailleurs été réalisé avec Yvan Attal dans le rôle-titre) et qu’il a toujours préféré "le pouvoir à l’argent", Jean Empain se révèle et fait des confidences "qu’il n’a jamais dites à personne".

Ravi du portrait réalisé par RTL-TVi, le baron nous confessera même que : "Au vu des trahisons subies à ma sortie, je me suis rendu compte qu’entre mon métier et celui de mes ravisseurs, la différence était parfois plus infime qu’on ne le pense. J’aurais donc très bien pu devenir malfrat moi-même."

En deuxième partie d’émission, on retrouve pour le plaisir Herbert Léonard. Le chanteur à succès est revenu en Belgique sur les lieux de l’accident de voiture qui l’a défiguré, a failli lui coûter la vie et mettre un terme à sa carrière. "Je roulais vite et ça aurait pu être la fin pour moi. Une bêtise."

Les orages de la vie, RTL-TVi, le mardi 18 novembre.