Plein gaz ce dimanche dans Automoto. L'émission de TF1 plonge les téléspectateurs dans l'histoire de Bugatti à l'occasion du 111ème anniversaire de la marque française. Dans un premier temps, Jean-Pierre Gagick et son équipe prendront la direction de Molsheim et le château Saint-Jean en Alsace, là où Ettore Bugatti avait choisi de s’établir, là où sont encore fabriquées à la main les Bugatti d’aujourd’hui, véritables œuvres d’art sur mesure. "On voulait mettre en avant le savoir-faire de ce constructeur français à l'histoire incroyable", explique le présentateur d'Automoto. "C'est une histoire faite de hauts et de bas mais, surtout, de vitesses."

Sur le circuit Paul Ricard, Anthony Beltoise et Jean-Pierre Gagick essaient en exclusivité la Bugatti Chiron Pur Sport et découvrent, en exclusivité mondiale, la Bugatti Bolide, un exemplaire unique révélé lors du tournage. "C'est un monstre sur la piste. Elle a le poids d'une Renault Clio, donc 1240 kilos, et 1850 chevaux", explique Jean-Pierre Gagick. Des chiffres qui font tourner la tête... 

Pour le Grand Format, l'équipe se rend dans le sud de l'Italie, et plus précisement en Sicile, pour prendre le volant de la Bugatti Divo, un modèle luxueux de la marque française qui coûte au minimum six millions d'euros et dont seuls 40 exemplaires ont été produits. "Certains propriétaires de cette voiture ont eu envie de la personnaliser. Sur l'une d'entre elles, les mains d'enfant avaient été moulées sur l'habitacle." Le présentateur continue: "Quand on s'installe dans cette voiture, on a l'impression de rentrer dans un magasin de luxe.