En participant à Koh-Lanta, les participants s’attendent à avoir faim, à souffrir, à subir des coups vaches et des remarques désobligeantes, mais certainement pas à perdre leur emploi. 

C’est pourtant ce qui est arrivé à Carole Poncelet, ex-championne du monde d’escrime. Le tribunal administratif vient de donner raison à Clermont Auvergne Métropole, qui l’avait licenciée en 2017 pour avoir participé à l’émission de 2016. 

La raison ? Elle était en arrêt maladie durant l’enregistrement du jeu.