Stromae semblait faire l'unanimité avec son coup de génie... ou presque. "C'est peut-être pisse-froid mais c'est une honte ce qui s'est passé, lâche ainsi Gilles Verdez, chroniqueur de C8 habitué de la contrepartie sur le plateau de Cyril Hanouna, dans Touche pas à mon poste. Cet homme, ce chanteur qui revient pour faire sa promotion a pris en otage un des plus grands JTs regardés par des millions de gens. C'est une énorme campagne de promotion. Une opération marketing organisée par son équipe. Ça n'avait rien de sincère. Ça paraissait fake. Je ne comprends pas qu'Anne-Claire Coudray se soit livré à une complicité. Pour moi tout était faux".

L'animateur le recadre alors directement. "Arrête un peu ! C'est un super mec en plus. N'importe quoi, mais qu'est-ce que tu racontes comme conneries."


"Les téléspectateurs ne sont pas bêtes"

"Non mais n'importe quoi, poursuit Cyril Hanouna, sur les yeux ébahis des autres chroniqueurs, visiblement énervé contre Gilles Verdez. Une opération marketing. Mais qu'est-ce que tu racontes ? Quand les artistes viennent, ils font tous leur promo. Là au moins Stromae a proposé quelque chose et il a dit 'je vais chanter, je vais le faire' et il a eu au moins le courage de faire ce qu'il a fait sur le JT de 20 heures. Tu dis n'importe quoi ! Tu sais quoi, t'es comme les c**nards qui disent 'TPMP c'est pas le lieu pour les hommes politiques'. En fait tu dis la même chose. C'est exactement le lieu !"

Et son chroniqueur, seul contre tous, de persévérer. "Il fait semblant de nous apporter une surprise alors qu'il n'y en a pas". Mais l'animateur de C8 clôt alors la discussion. "Mais ne dis pas de bêtises. Les téléspectateurs ne sont pas bêtes. Ils savent très bien que tout a été répété, c'est normal. Il ne va pas commencer à se mettre à chanter comme ça."