''Ce livre aurait pu s'appeler L'emmerdeur''

Frédéric Seront Publié le - Mis à jour le

Télévision

Frédéric François, qui a marqué l'histoire de la RTBF par ses reportages, sort ses Mémoires

BRUXELLES Le livre s'appelle Le journalisme dérangeant . Un titre qui correspond bien à la personnalité de Frédéric François, une des figures marquantes de l'info à la RTBF, qui a parcouru le monde, micro à la main, de l'Algérie à l'Irak, en passant bien sûr par le Congo. Et pourtant, notre homme avait au départ un autre titre en tête. "Je voulais l'intituler L'emmerdeur. Mais on m'a dit qu'il fallait que le titre fasse référence au journalisme, pour qu'on ne pense pas qu'il s'agisse de l'autre Frédéric François (le chanteur, NdlR). Vous imaginez, il n'aurait pas apprécié qu'on le qualifie d'emmerdeur (rires). On a donc choisi à la place Le journalisme dérangeant. Ce qui me convient bien. J'ai toujours aimé cette expression."

Il est vrai que, pour quelqu'un qu'on avait qualifié en son temps de cinquième pouvoir ("Ce qui ne m'a pas toujours aidé" ), on peut difficilement trouver meilleur qualificatif. Le livre retrace donc l'itinéraire de notre journaliste depuis ses débuts à La Cité jusqu'à sa retraite. Sous sa plume, ce sont certaines des pages les plus marquantes de notre pays que l'on parcourt. À commencer, bien sûr, par l'ex-Congo belge, où Frédéric François a signé quelques-uns de ses plus célèbres reportages. "J'ai eu avec Mobutu des relations d'amour/haine à l'image de celles qu'il entretenait avec la Belgique. Pendant 6 mois, tout allait bien et puis, d'un coup, je n'avais plus de visa ! C'était un dictateur, mais aussi un grand communicateur. Pour les interviews, il était formidable. Il avait une pointe d'accent bruxellois. Parfois, je ne savais pas si c'était VDB ou Mobutu qui me parlait !"

Sur la RTBF d'hier et d'aujour-d'hui, notre homme a également beaucoup à dire. C'est parfois drôle, comme lorsqu'il décrit l'esprit administratif qui a longtemps régné dans la télé de service public, où les syndicats étaient prêts à se battre pour obtenir que la pause pipi soit introduite dans les notes de frais lors des reportages ("si vous vous reteniez, vous vous mettiez 20 francs dans la poche !" ). Mais il salue cependant la façon dont on l'a laissé faire son métier. "Malgré ce qu'on entend parfois, je ne me suis jamais senti aussi libre qu'à la RTBF. Bien sûr, il est arrivé qu'une de mes émissions ait été repoussée, mais elle passait 8 jours plus tard et souvent avec plus d'audience !"

S'il garde confiance en l'avenir du JT (dont on fête les 50 ans), il regrette cependant certaines dérives. "Il y a une surutilisation de l'émotionnel qui prend le pas sur la raison. Je vois de moins en moins de médias qui ont le courage d'aller à contre-courant de l'opinion publique. Quand j'entends M. Philippot affirmer qu'il va être à l'écoute du téléspectateur, ça m'interpelle. La dérive actuelle, c'est de faire tout ce que le téléspectateur attend, même quand il a tort."

Des regrets ? Comme chacun, Frédéric François en a, notamment sur son implication en politique, avec le PSC. "Je me suis trompé en allant de l'autre côté de la barrière. Quand j'ai quitté la politique, j'ai alors ouvert un resto afin d'éviter de rester deux ans dans un placard doré, laps de temps obligatoire à la RTBF pour retrouver ses fonctions. Là aussi, j'aurais mieux fait de m'abstenir (rires). Mais, au moins, ça m'a permis de connaître les problèmes des indépendants."

Le journalisme dérangeant. Éd. Luc Pire.



© La Dernière Heure 2006
Frédéric Seront

Betfirst - Livepartners

Ailleurs sur le web

Votre horoscope du jour par Serge Ducas

Bélier

Vous restez déterminé lorsque vous voulez quelque chose. Surtout dans votre cadre professionnel.

Taureau

Vous montrez une facette différente de votre personnalité. Vous prenez tout le monde de court.

Gémeaux

Vous repoussez les idées noires qui se bousculent dans votre tête. Vous demandez de l’aide.

Cancer

Vous avez à cœur de réussir ce que vous entreprenez. Vous cherchez par ailleurs à maintenir de bonnes relations avec les autres.

Lion

Tout ce qui ressemble à une obligation à tendance à vous faire fuir. Sauf aujourd’hui ! Vous vous y pliez de bon cœur.

Vierge

Prévoyez une fin de semaine chargée. Vous vous sentez tout d’un coup débordé par la multiplication de vos tâches.

Balance

Vous vous consacrez à cent pour cent à la personne qui partage votre vie. Vous ne dissimulez pas votre amour.

Scorpion

Vous assumez vos tâches avec une facilité déconcertante. Vous êtes anxieux, mais ne laissez rien paraître.

Sagittaire

Vous devez encore faire preuve de patience avant d’atteindre votre objectif. Il vous reste des personnes à convaincre.

Capricorne

Vous êtes complice avec votre partenaire. Vous en profitez pour aborder un sujet sensible ou tabou.

Verseau

En amour, ne jouez pas avec le feu. Votre partenaire se montre méfiant à juste titre. Faites attention !

Poissons

Votre réussite peut faire des envieux. Aussi, n’en faites pas trop. Restez discret sur vos intentions.

Facebook