Les années passent et Cécile Djunga continue d’avoir la cote sur le petit écran français. À l’affiche de C’est toujours pas sorcier et Mot de passe, la comédienne belge sera, à partir de ce dimanche, l’une des chroniqueuses d’Antidote, nouvelle émission santé de Michel Cymes sur France 2. La jeune femme y testera des idées reçues et des remèdes de grand-mère. “Chaque test sera lié à l’invité de la semaine. Pour le premier numéro, par exemple, nous accueillons Thierry Lhermitte. En faisant des recherches, j’ai appris qu’il avait des facilités à pleurer en tant qu’acteur. Je me suis donc penchée sur la pleuropathie. J’ai donc essayé de pleurer tous les jours pendant une semaine et j’ai ensuite raconté mon expérience sur le plateau. De son côté, Michel Cymes a complété mes dires en y ajoutant des informations scientifiques”, explique Cécile Djunga. “Personnellement, je me suis éclatée à découvrir tous ces remèdes de grand-mère. Et, ce n’est qu’un début. Je ne me prends pas pour une professionnelle de la santé. Je me mets à la hauteur des téléspectateurs et je donne mon avis.”

La santé, c’est un domaine qui vous parle ?

Jusqu’ici, je n’ai jamais fait très attention à ma santé, tout simplement parce que je n’en avais pas besoin. Je n’ai donc jamais trop fait gaffe. Depuis l’éclatement de la crise sanitaire, je me suis toutefois rendu compte qu’on n’a qu’une santé et qu’il faut en prendre soin. Il y a eu une certaine prise de conscience. Je m’y intéresse de plus en plus et je prends du temps pour moi, en faisant du sport, en faisant attention à ma peau ou encore à mes cheveux.”

Comment s’est passé le tournage avec Michel Cymes ? Le courant est-il tout de suite passé ?

“On ne se connaissait pas. J’appréhendais un peu cette rencontre parce que Michel Cymes est quand même la personnalité préférée des Français et il a plusieurs émissions à son actif. J’étais à la fois curieuse et stressée de le rencontrer. Et, finalement, j’ai découvert un homme qui a un vrai sens de l’humour, beaucoup de second degré et qui est très rigoureux. C’est très agréable de travailler avec lui. Et, en plus, il adore les Belges !”

Que pensez-vous du concept de l’émission qui est de tester les idées reçues et de distinguer le vrai du faux ?

“Je le trouve intéressant parce qu’on y parle de santé, dans son sens large, et sans langue de bois. On va tester les choses et les démonter si en les testant on n’arrive pas au résultat escompté. Je pense, par exemple, à certains outils que l’on trouve sur le Web et qui visent à soulager le dos. Dans certains cas, ceux-ci ne sont que des arnaques. Un kinésithérapeute, présent sur le plateau, testera cet objet et donnera son avis aux téléspectateurs. “

Parmi les remèdes de grand-mère et les idées reçues que vous avez pu tester, y en a-t-il une qui vous a été personnellement utile ?

“Oui, le mindful eating, par exemple. Le fait de manger en pleine conscience, lentement et sans distraction, permettrait de réduire le stress. J’ai fait le test et je trouve que ça fonctionne très bien. Moi, en tout cas, ça m’a fait du bien.”